Élise Baharoine, le bâti autrement

Passionnée depuis toujours par l’architecture et le bâtiment, Élise Baharoine a lancé sa propre entreprise, PAM’eli dans sa ville natale, Pont-à-Mousson. La jeune gérante allie ses compétences techniques et financières au service des professionnels et des particuliers. Sa méthodologie particulière lui ouvre des horizons prometteurs.    Son bureau au cœur du Pôle Immobilier Mussipontain, Élise […]

750

Passionnée depuis toujours par l’architecture et le bâtiment, Élise Baharoine a lancé sa propre entreprise, PAM’eli dans sa ville natale, Pont-à-Mousson. La jeune gérante allie ses compétences techniques et financières au service des professionnels et des particuliers. Sa méthodologie particulière lui ouvre des horizons prometteurs. 

 

Son bureau au cœur du Pôle Immobilier Mussipontain, Élise Baharoine a su lui conférer un caractère intimiste et fonctionnel. Cet espace est depuis le printemps 2016 son cadre de travail journalier. À 33 ans, la gérante de la société PAM’eli est une femme épanouie, aux mots posés, sachant aisément ouvrir les portes de son métier à ses interlocuteurs. Sur son plan de travail, elle se saisit d’un petit livre. Pas un référentiel ou une compilation de normes. Non, un recueil de citations du philosophe chinois Confucius. Élise Baharoine feuillette, s’arrête sur une page et lit : «Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie.» Les mots de ce sage collent à merveille à la peau de cette ingénieure en bâtiment de formation. «Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été attirée par les constructions, l’architecture. Cela doit remonter à mes maisons de poupées», sourit-elle. Native de la cité des Prémontrés, elle y a fait toute sa scolarité. Elle s’éloigne alors du décorum de la place Duroc pour entamer à Cachan, en région parisienne, un cursus dont elle sortira diplômée de l’École spéciale des Travaux Publics, du Bâtiment et de l’Industrie. Option bâtiment architecture. Tellement logique. À 24 ans, elle devient, au sein du groupe international de construction Demathieu Bard, ingénieure travaux puis ingénieure étude de prix, revenue en Lorraine. Des compétences affirmées, une personnalité qui plaît : le carnet d’adresses de l’intéressée a pris de l’ampleur. Le tremplin pour un nouvel envol.

 

Le bon sens avant tout

 

Se produit, en effet, un déclic, au bout de sept ans de fructueuse collaboration : «J’ai eu le souhait de voler de mes propres ailes. J’avais mon idée en tête. Me manquait une vraie méthode.» Elle pousse la porte de l’association Alexis Lorraine qui va affiner et consolider avec elle son projet d’entreprise, pierre par pierre, étape par étape. PAM’eli est sur les rails. «PAM, cela fait penser à Pont-à-Mousson. En réalité ce sont les initiales de Plans 2D/3D, Aménagement, Métrés. Eli, c’est mon diminutif», précise-t-elle. Depuis, avec énergie et organisation, Élise Baharoine pilote son affaire. Ses cibles : les promoteurs immobiliers, marchands de biens, entreprises du bâtiment, cabinets d’architectes et particuliers. La palette des prestations balaie un large champ d’actions, dans l’accompagnement d’un projet de construction : modélisation de l’existant, étude de faisabilité, conception de plans et maquettes virtuels,  bouclage de budget travaux, dossier pour entretien bancaire, visuel de vente, coaching déco, suivi de chantier, mise en valeur virtuelle de biens immobiliers, démarches administratives telle la réalisation de plans et de pièces pour un dépôt de permis de construire… Hyper pro, Élise Baharoine est animée d’une conception des choses, rassemblant de fortes convictions acquises au cours de son parcours : «Je sors du formaté en m’adaptant à chaque demande. J’appelle cela du bon sens en finalisant des projets pour la vraie vie, en tenant compte des porte-monnaie.» 2018 arrive à grands pas. Avec enthousiasme et pragmatisme, elle entend faire monter en puissance PAM’eli, en densifiant son réseau. L’aventure ne fait que débuter.