JJP Consulting démocratise l’ingénierie sociale

Bilan social, entretien individuel, l’ingénierie sociale dans l’entreprise si elle est bien menée peut s’avérer comme un atout indéniable en termes de management et de stratégie globale de développement, surtout si elle est additionnée à un audit financier histoire de compresser les frais. Reste à en prendre conscience et surtout à bien la mettre en […]

481

Bilan social, entretien individuel, l’ingénierie sociale dans l’entreprise si elle est bien menée peut s’avérer comme un atout indéniable en termes de management et de stratégie globale de développement, surtout si elle est additionnée à un audit financier histoire de compresser les frais. Reste à en prendre conscience et surtout à bien la mettre en œuvre. C’est tout l’objectif de JJP Consulting de Malzéville pilotée par Jean-Jacques Princl. Jeune retraité de la sphère bancaire il entend mettre son expérience de plus de quarante ans dans l’univers de la banque-assurance et ce en tout indépendance.

«C’est dommageable mais force est de constater que bon nombre d’entreprises n’ont pas encore compris l’intérêt de mettre en place une véritable stratégie d’ingénierie sociale au sein de leur structure histoire d’y faire régner un bon climat social.» Constat établi par Jean-Jacques Princl. Cet ancien cadre de la sphère bancaire, spécialisé dans ce domaine spécifique de l’ingénierie sociale, assure «qu’en 43 ans d’expérience en banque-assurance j’ai constaté que des centaines de sociétés que j’ai rencontrées n’ont pas utilisé tous les possibilités pour améliorer et valoriser le climat social, d’une part, et la rentabilité globale d’autre part.» Retraité depuis le mois d’octobre, il a décidé de monter sa propre structure, JJP Consulting, «pour mettre à disposition mes années d’expérience.» Axe majeur de son approche : le bilan social. «C’est un outil de management considérable mais il est encore trop perçu comme une contrainte», assure le professionnel.

VISION DE RÉMUNÉRATION GLOBALE

«Ce bilan permet au salarié de bien comprendre les charges qu’il paie ainsi que les charges payées par son employeur. Il rappelle également les mesures prises par un employeur au niveau de la santé, de la pré- voyance et de la retraite sachant que les cotisations payées par l’entreprise améliorent la rémunération des collaborateurs.» En d’autres termes : mettre en avant tout ce que l’employeur réalise pour ses collaborateurs sans que ces derniers ne le voient vraiment. «Les chèques cadeaux, les chèques vacances, l’épargne salariale, doivent figurer dans ce bilan social. Cela permet d’avoir une vision de rémunération globale pour le salarié.» Un outil pas vraiment contraignant à mettre en œuvre «et qui peut facilement amener un bon climat social au sein de l’entreprise.» Cette fameuse recherche d’un bon climat social passe notamment pour Jean-Jacques Princl par l’exercice des entretiens individuels. «Cet entretien périodique avec chaque salarié doit être considéré comme un moment privilégié. Il permet de faire le constat de l’année passée, une analyse des forces et des faiblesses et les pistes de progrès à suivre pour les années à venir comme par exemple la mise en place de formation.» Du bon sens, de l’écoute, une ouverture d’esprit, de la transparence semblent donc permettre «la mise en place d’un véritable outil d’appréciation qui devient alors un support de management important.» La démocratisation de l’ingénierie sociale, c’est tout l’objectif affiché de JJP Consulting. «Tous les outils existent pour la mettre en place, il faut juste savoir les articuler entre eux et là pas de recette miracle, chaque entreprise est différente.» Alors l’ingé- nierie sociale vous vous y mettez quand ?