Place Vaudémont - Nancy

La place des délices

Pour les fêtes de fin d’année, les commerçants ont mis les petits plats dans les grands à Nancy. Ils nous invitent à passer à table place Vaudémont. Chalets, tables et chaises, se sont parés de leurs plus beaux atours pour proposer leurs spécialités. Huîtres, escargots, beignets de crevettes, soupes du jour et bien d’autres gourmandises encore […]

513
Des Tropéziennes heureuses de découvrir Nancy.

Pour les fêtes de fin d’année, les commerçants ont mis les petits plats dans les grands à Nancy. Ils nous invitent à passer à table place Vaudémont. Chalets, tables et chaises, se sont parés de leurs plus beaux atours pour proposer leurs spécialités. Huîtres, escargots, beignets de crevettes, soupes du jour et bien d’autres gourmandises encore sont au menu. Sans oublier, le vin chaud, le rhum, le cidre (à consommer avec modération) et les chocolats chauds.

 

Il n’y a qu’à se fier à son flair !  Plus on approche de la place Vaudémont, plus les odeurs sont alléchantes. Il faut dire que les marmites sont en perpétuelle ébullition. Ben, par exemple, a le nez sur ses gamelles. Il prépare les soupes du jour. «Nous en proposons deux différentes plus un bouillon» explique-t-il. Les soupières sont aussi sur le gaz un peu plus loin place de la Carrière. Ici, c’est une traditionnelle soupe à l’oignon qui se prépare. D’un chalet à l’autre, les parfums différent, les mets proposés aussi. C’était d’ailleurs le souhait des organisateurs. Tout a commencé l’an dernier. Les commerçants de la place Vaudémont, réunis au sein des Greniers de Callot, ont eu l’idée de ce marché gourmand pour ne pas être les oubliés de la fête.

 

Une place aux mille saveurs 

 

«La place Vaudémont a des avantages mais aussi des inconvénients» souligne Karl, l’un des membres fondateurs de l’association. Très animée l’été, elle est un peu comme une belle endormie à la morte saison. «Organiser ce marché a été le moyen de faire vivre la place un mois de plus dans l’année» souligne-t-il. Trois restaurants : L’Arrosoir, Cerise et Le Vaudémont se sont regroupés et ont investi ensemble dans l’achat des chalets. Sept au total sont implantés en arc de cercle, un peu comme un village gaulois qui entre en résistance. Chacun a sa spécialité. Il n’est pas question de se marcher sur les pieds ni d’aller manger dans la gamelle du voisin… Pour le mobilier, place à la récup ! Des chaises en métal trouvées chez les uns, des mange-debout chez les autres, sans oublier les guirlandes, les angelots et les sapins, pour faire Noël. Quant aux mets proposés, il y en a pour tous les goûts. Karl fait un carton avec ses escargots, son foie gras et ses cuisses de grenouille. De l’autre côté de la place, Max réchauffe les cœurs à lui tout seul. Son chalet est un rayon de soleil grâce à ses spécialités antillaises : des accras, des samossas, des beignets de crevettes mais aussi des gâteaux aux patates douces, à la banane et à la noix de coco. Le tout arrosé de punch coco ou, pour les plus sages, de jus de mangues ou de goyaves. Les clients eux ne s’y trompent pas. Le marché de la place Vaudémont a ses fidèles. Rachel vient ainsi régulièrement y manger une soupe le midi. Si les soirées sont un peu calmes en semaine, elles sont plus animées à partir du vendredi soir. Et là, il n’y en a pas forcément pour tout le monde.