Le Bar à Burger jette l’ancre sur l’Île de Corse

Du nouveau du côté du quartier de l’Île de Corse à Nancy dans le chapitre restauration ! Le Bar à Burger, piloté par Romain Marcot et Émilie Marocco, vient d’ouvrir depuis un petit mois dans ce quartier jugé en devenir de la cité ducale. Particularité affichée du jeune couple d’entrepreneurs : de l’authentique, du 100 % fait […]

Tous deux issus de la restauration, Romain Marcot et Émilie Marocco ont toujours souhaité créer leur affaire. C’est chose faite aujourd’hui avec leur Bar à Burger avenue du XXe Corps à Nancy.

Du nouveau du côté du quartier de l’Île de Corse à Nancy dans le chapitre restauration ! Le Bar à Burger, piloté par Romain Marcot et Émilie Marocco, vient d’ouvrir depuis un petit mois dans ce quartier jugé en devenir de la cité ducale. Particularité affichée du jeune couple d’entrepreneurs : de l’authentique, du 100 % fait maison et le tout made in local (ou presque).

 

Tous deux issus de la restauration, Romain Marcot et Émilie Marocco ont toujours souhaité créer leur affaire. C’est chose faite aujourd’hui avec leur Bar à Burger avenue du XXe Corps à Nancy.

Le geste est précis, rapide voire quasi millimétré ! Sur la grande plaque de cuisson, les différents ingrédients patientent gentiment, juste le temps qu’il faut avant d’être savamment mis en musique par le chef orchestre des lieux. En quelques minutes soigneusement utilisées, Romain Marcot confectionne ses burgers juste en face de la clientèle. «Chez nous, c’est la transparence totale, nos burgers sont fait directement à la demande devant les clients. Tous les aliments sont frais du jour, nous n’avons pas de chambre froide. C’est du 100 % fait maison, les burgers, les sauces, les frites et nos desserts. Quand nous sommes en rupture, nous sommes en rupture. C’est du flux tendu», assure celui qui vient de créer avec sa compagne Émilie Marocco le Bar à Burger du côté de l’avenue du XXe Corps en face de l’arrêt de tramway Division de Fer en plein cœur de l’un des nouveaux bâtiments du quartier de l’Île de Corse. «C’est un quartier en devenir qui fonctionne plutôt bien. L’endroit nous a semblé propice à notre installation. Nous sommes ouverts depuis un petit mois et déjà nous avons une clientèle d’habitué(e)s le midi qui viennent notamment des différents bureaux et entreprises qui sont présentes dans le quartier.» Des collaborateurs de bureaux en quête d’une restauration rapide à consonance locale à laquelle s’ajoute, notamment les week-ends et les soirs, les touristes ou les professionnels nomades de passage dans la cité ducale résidant dans les différents établissements hôteliers et d’accueil des environs.

60 % sur la place, 40 % à emporter

«Le vivier est bien présent et nous le sentons déjà au niveau de l’activité. En soirée, nous avons déjà réalisé près d’une quarantaine de burgers. Il faut encore que nous nous fassions connaître, les choses nous semblent bien engagées.» La trentaine pas encore atteinte, ils affichent une bonne expérience professionnelle en restauration, Romain en qualité de cuisinier et Émilie en restauration en salle. «Nous avons toujours souhaité monter notre affaire et être nos propres patrons. C’est aujourd’hui chose faite mais il est certain que le rythme est soutenu.»  Midi et soir, le couple assure la restauration aussi bien sur place ou à emporter, «le midi, c’est 60 % sur place et le reste à emporter.» Histoire de booster l’activité et de se démarquer encore un peu plus des autres professionnels de la restauration rapide (déjà bien nombreux sur Nancy), le duo abat également la carte de bar à cocktails et à vins en soirée. Les burgers sont toujours bien présents mais en format mini sous forme de plateaux-apéro. La «burger mania» version locale a son établissement du côté de l’Île de Corse.