Mojimeee House : L’art de la perle

Le nom est à lui seul un mystère, une ode à la création. Mojimeee House est la nouvelle boutique de la rue Gustave Simon à Nancy. Hasna Salam Dadiga, créatrice de bijoux, y a installé son métier à tisser et ses portants il y a tout juste un mois. la jeune femme a choisi de […]

456

Le nom est à lui seul un mystère, une ode à la création. Mojimeee House est la nouvelle boutique de la rue Gustave Simon à Nancy. Hasna Salam Dadiga, créatrice de bijoux, y a installé son métier à tisser et ses portants il y a tout juste un mois. la jeune femme a choisi de remettre au goût du jour une technique de fabrication ancestrale : la broderie perlée. Sous ses mains, colliers, bracelets et autres boucles d’oreilles deviennent de véritables œuvres d’art.

Ici les perles se ramassent à la pelle. Mojimeee House est bien plus qu’une simple boutique ouverte comme tant d’autres dans n’importe quel centre-ville. C’est avant tout l’histoire d’une passion, celle d’Hasna Moji (d’où le nom) Salam Fadiga. La jeune femme de trente ans, passionnée de mode et de design depuis sa plus tendre enfance, a toujours créé des bijoux et des vêtements. Mais elle a attendu d’avoir passé son master de finances pour réaliser son rêve : lancer sa propre marque. Et comme si le challenge n’était pas suffisamment élevé, elle s’est lancée dans la broderie perlée, une technique ancienne utilisée en haute couture. Hasna, autodidacte à l’origine, a amélioré sa technique pendant trois mois au Conservatoire de broderie perlée de Lunéville. «J’y ai appris les techniques de base, la rigueur du métier» souligne-telle. Pour le reste, elle fait confiance à son imagination et n’hésite pas à marier perles et cristaux à du cuir pour un résultat plus moderne. Du matin au soir, elle ne pense qu’aux perles, à ces petites billes de couleur qui se tissent à l’infini.

LE E-COMMERCE POUR COMMENCER

Avec ses perles et ses créations, Hasna commence par séduire sa famille puis ses amies avant d’envisager de créer sa marque. Première étape : l’ouverture d’un site internet il y a un an. Elle soigne les photos, explique son travail et décroche ses premières commandes. De fil en aiguille, elle décide d’ouvrir un magasin pour avoir pignon sur rue et approcher une autre clientèle. Elle vise immédiatement le centre-ville de Nancy. Le hasard fait qu’un pas de porte se libère rue Gustave Simon. L’ancien magasin de montres de luxe convient à la jeune femme. Les vitrines vont comme un gant à ses créations. Elle en fait un lieu chaleureux où le jaune domine. «J’ai voulu que la boutique ressemble à un boudoir» souligne-t-elle. Sous le regard de miroirs dorés, les clients sont invités à s’installer dans un canapé ou un fauteuil comme dans une maison de haute couture.

DES CRÉATIONS UNIQUES

La créatrice préfère prendre le temps pour bien connaître ses clientes afin de mieux les conseiller. «Je leur fais essayer chaque pièce pour trouver celle qui conviendra le mieux à sa morphologie» précise Hasna. Chaque plastron, chaque collier, chaque manchette même, est unique. Mis à part quelques boucles d’oreille disponibles en boutique, le reste est fait sur commande. «C’est un avantage pour mes clients. Ils peuvent choisir ce qu’ils veulent, que ce soit le modèle, la couleur, la taille» explique la jeune femme. Certaines pièces nécessitent un mois et demi de travail. Son métier à tisser en bois l’attend d’ailleurs au fond du magasin. Perles et cristaux deviendront entre ses doigts des pièces uniques, modernes et intemporels.