Chambre de métiers et de l’artisanat Grand Est

Pour un réseau autonome

Dans un climat où la fusion entre les Chambres de commerce et d’industrie et les Chambres de métiers et de l’artisanat est de plus en plus évoquée, Bernard Stalter, le président de la Chambre régionale de métiers et de l’artisanat Grand Est a affirmé, à l’occasion de son assemblée générale d’automne à Reims début décembre, […]

782
À l’occasion de l’assemblée générale de la CRMA Grand Est, une motion sur la nécessité de maintenir un réseau de Chambres de métiers autonome a été mise en avant.

Dans un climat où la fusion entre les Chambres de commerce et d’industrie et les Chambres de métiers et de l’artisanat est de plus en plus évoquée, Bernard Stalter, le président de la Chambre régionale de métiers et de l’artisanat Grand Est a affirmé, à l’occasion de son assemblée générale d’automne à Reims début décembre, la nécessité de conserver un réseau de Chambres de métiers autonome.

 

À l’occasion de l’assemblée générale de la CRMA Grand Est, une motion sur la nécessité de maintenir un réseau de Chambres de métiers autonome a été mise en avant.

Pour un réseau de Chambres de métiers autonome ! La motion a été mise en avant à l’occasion de l’assemblée générale d’automne de la Chambre régionale de métiers et de l’artisanat Grand Est le 1er décembre à Reims. Une chose apparaît certaine, la fusion envisagée (notamment par le gouvernement) des Chambres de commerce et d’industrie et des Chambres de métiers risque d’être un sujet explosif. Bertrand Stalter, le président de la CRMA Grand Est, sillonnera d’ailleurs dès le début de 2018 le Grand Est pour aller à la rencontre des élus «pour dialoguer, répondre aux interrogations, expliquer les enjeux des réformes envisagées», explique la CRMA Grand Est dans un communiqué.

Réforme de l’apprentissage

Autre sujet phare du moment : la réforme de l’apprentissage. «Les élus de la Chambre régionale de métiers et de l’artisanat Grand Est ont, à l’unanimité, apporté leur soutien aux conseils régionaux et notamment au Conseil régional Grand Est afin que l’apprentissage demeure de leur compétence.» Créée depuis vingt mois, la Chambre régionale de métiers et d’artisanat du Grand Est (issue de la fusion des Chambres régionales d’Alsace, de Champagne-Ardenne et de Lorraine) continue sa structuration en menant «une réflexion active et constructive» histoire d’envisager toutes les possibilités d’évolution du réseau régional. «C’est une démarche nécessaire et surtout responsable pour garantir l’avenir du réseau et assurer un service adapté et performant aux entreprises artisanales du territoire.»