Émilien Davion pilote HCE

À la tête de l’entreprise Habitat Confort de l’Est, Émilien Davion mène sa barque entrepreneuriale avec un leitmotiv : privilégier la proximité et le lien direct avec la clientèle. Spécialisée dans les domaines du chauffage, de la plomberie et des salles de bains, sa société grandit, suivant une stratégie mûrement réfléchie. Il est des parcours professionnels […]

519
Émilien Davion conduit patiemment la croissance de son entreprise.

À la tête de l’entreprise Habitat Confort de l’Est, Émilien Davion mène sa barque entrepreneuriale avec un leitmotiv : privilégier la proximité et le lien direct avec la clientèle. Spécialisée dans les domaines du chauffage, de la plomberie et des salles de bains, sa société grandit, suivant une stratégie mûrement réfléchie.

Il est des parcours professionnels souvent surprenants. Tenez, celui d’Émilien Davion. Originaire de Remiremont, il suit un cursus long, pas forcément désiré, davantage pour répondre aux aspirations de ses parents. «J’ai décroché un Master, à Bac + 6, dans le management et la gestion.» Paradoxalement, ce brillant parcours ne lui ouvre pas les portes de l’emploi, une fois sur le marché du travail : trop diplômé, pas assez d’expérience. Les rares opportunités sont à l’étranger. Émilien Davion a fait le tour de la question. Il n’est pas du genre à perdre son temps. «Je me suis souvenu que j’avais une passion : la plomberie. Je me suis dit : et si…», poursuit-il. Virant de bord, changeant le cap d’une carrière, qui dès lors, ne lui offrira que peu de débouchés, il reprend les études et réussit un cap de plombier- chauffagiste. De nouvelles perspectives s’ouvrent à lui : «Ma volonté a été de m’installer à mon compte. Je ne voulais pas créer mon entreprise car cela me paraissait trop contraignant. Ce qui m’intéressait, c’était davantage une reprise de société. J’ai cherché à une trentaine de kilomètres autour de chez moi, à Vandeléville.» Pas très loin du Saintois existe une entreprise familiale, basée à Toul, que son gérant souhaite céder. Nous sommes en 2013, Émilien Davion a 31 ans. Le voilà désormais navigateur de sa propre affaire, faisant là la symbiose entre théorie et pratique : «Je n’ai pas voulu changer la dénomination d’origine, Habitat Confort de l’Est. C’est un repère pour les plus anciens et fidèles clients. Cela se respecte.»

 Plusieurs labels de qualité

En revanche, le jeune entrepreneur va développer les prestations aux côtés de celle, originelle, des  travaux de plomberie et de l’installation/réparation de chaudières. HCE ajoute à sa carte : rénovation, création, aménagement pour personnes à mobilité réduite sur le volet salles de bains, en rénovation et neuf. Interventions sur des chaudières au gaz, au fioul, à granulés. La TPE d’adapte également pour des besoins d’électricité, menuiserie, isolation au moment de l’installation. Le réseau de clientèle d’Habitat Confort de l’Est s’est du coup densifié. Les commandes augmentant, le personnel recruté a été crescendo : «Au départ, il y a avait un salarié. Ils sont quatre actuellement. Et la demande est là. Les chantiers devant nous me font voir l’avenir de façon optimiste. Je dirais que, cinq ans après son lancement, HCE est dans les clous des objectifs.» Émilien Davion résume cette trajectoire en deux mots : la qualité et la proximité.  Avec plusieurs labels le certifiant : RGE – Reconnu Garant de l’Environnement -, PGN – Professionnel du Gaz -, Qualibat et Qualibois. Quant aux ambitions pour 2018, Émilien Davion les affiche avec une relative sérénité : «Nous avons franchi un palier en déménageant en mars 2016 pour des locaux plus grands. C’est tout simplement de poursuivre comme cela, escalier par escalier», affirme l’adhérent de la Capeb de Meurthe-et-Moselle.