Centre des jeunes dirigeants

Le congrès national arrive à Nancy

Le congrès national du Centre des jeunes dirigeants (CJD) se tiendra au centre de congrès Prouvé à Nancy du 17 au 19 mai prochain. L’occasion pour le plus vieux mouvement patronal de France de fêter ses 80 ans. L’annonce a été officialisée le 2 février dernier à l’hôtel de ville de Nancy à l’occasion d’une […]

421

Le congrès national du Centre des jeunes dirigeants (CJD) se tiendra au centre de congrès Prouvé à Nancy du 17 au 19 mai prochain. L’occasion pour le plus vieux mouvement patronal de France de fêter ses 80 ans. L’annonce a été officialisée le 2 février dernier à l’hôtel de ville de Nancy à l’occasion d’une réunion plénière réunissant les sept sections lorraines du CJD.

 «L’économie doit être au service de l’homme et non l’inverse !» Au Centre des jeunes dirigeants, la maxime est bien connue, c’est d’ailleurs la philosophie affichée du mouvement. Elle prend tout son sens dans la bouche de Jean-Louis Chotard, le président du CJD Lorraine le 2 février dernier à l’hôtel de ville de Nancy. Près de cent cinquante jeunes dirigeants des sept sections (Saint-Dié-des-Vosges, Épinal, Nancy, Metz, Moselle-Est, Trois Frontières et Bar-le-Duc-Saint-Dizier) ont investi les grands salons de l’hôtel de ville nancéien pour participer à une réunion plénière rassemblant les différentes sections lorraines (deux cents membres au total sur les sept sections). Si l’intervention de Laurent Mignard, chef d’orchestre, sur le parallèle entre sa pratique et celle d’un dirigeant d’entreprise était le fil rouge de la rencontre, elle a surtout été l’occasion d’officialiser la tenue du prochain congrès national de ce plus vieux mouvement patronal de France. Du 17 au 19 mai, le CJD fêtera ses 80 ans au cœur du centre de congrès Prouvé de Nancy. Thème annoncé : «Entrepreneur et citoyen : 80 ans au service de l’homme.» Ateliers, conférences, plénières et des invités de marques rythmeront ces trois jours dans la cité ducale avec toutes les retombées que cela devraient entraîner pour la ville et son agglomération (voir encadré).

Compétition avec Toulouse et la Rochelle

«Le dernier congrès dans l’Est de la France remontait à l’an 2000 à Strasbourg et à Nancy en 1984. Dès que j’ai été élu à la présidence Lorraine du CJD je me suis mis dans la tête qu’il fallait que la Lorraine organise le congrès national des 80 ans du mouvement. La compétition a été rude, nous étions en concurrence avec Toulouse et la Rochelle mais l’implication d’André Rossinot, le président de la Métropole du Grand Nancy, a été décisive. Il s’est rendu au siège national du CJD pour rencontrer le président national. Il a été un super VRP», explique Jean-Louis Chotard. Le congrès national de mai prochain s’affiche déjà comme un des plus importants événements que le centre de congrès Prouvé accueillera cette année. Deux mille JD (Jeunes Dirigeants) sont annoncés pendant ces trois jours. «C’est l’ensemble des sections lorraines qui portent l’organisation de ce congrès national. Naturellement la section de Nancy sera particulièrement pilote car maîtrisant parfaitement la connaissance de la ville.» Une implication générale de l’ensemble des JD est demandée et la réunion du 2 février était également l’occasion de le rappeler. Côté programme du congrès national ? «Il sera donné au fur et à mesure de l’avancée de sa mise en œuvre et nous souhaitons naturellement garder un peu les effets de surprise.» Entre deux accueils d’invités, Jean-Louis Chotard lâche tout de même la probable venue de Paul Watson, le militant écologiste canadien fondateur de la Sea Shepherd Conservation Société dont la préoccupation majeure est la protection des océans. Pour faire plus humain tout en remettant l’homme au centre des préoccupations, il est difficile de faire mieux…