Dynapse apporte le terroir en entreprise

Dans leur volonté de dynamiser les circuits courts, Manuel Boileau et Éric Petitjean ont lancé leur société, Dynapse. Leur affaire connaît un succès croissant dans sa double finalité : amener le producteur vers le consommateur et proposer des solutions e-commerce pour des drives fermiers de producteurs. Leur ambition : intensifier le créneau de la livraison au sein […]

Dans leur volonté de dynamiser les circuits courts, Manuel Boileau et Éric Petitjean ont lancé leur société, Dynapse. Leur affaire connaît un succès croissant dans sa double finalité : amener le producteur vers le consommateur et proposer des solutions e-commerce pour des drives fermiers de producteurs. Leur ambition : intensifier le créneau de la livraison au sein des entreprises.

L’histoire de l’entreprise Dynapse est celle d’Éric Petitjean et de Manuel Boileau, passionnés de circuits courts et de produits de qualité. Leurs convictions revendiquées s’apparentent à une alternative contre la surconsommation et la malbouffe. Flash-back. Éric Petitjean suit un cursus à l’Institut supérieur d’agriculture et d’agroalimentaire Rhône-Alpes, à Lyon, pendant que Manuel Boileau est aux Beaux-Arts à Nancy. Leur chemin se croise voilà une décennie au sein de la coopérative agricole Vegafruits, à Saint-Nicolas-de-Port. Manuel Boileau raconte la suite : «Nous étions en contact avec de nombreux producteurs et avons capté leur demande de développer la présence en ligne de leurs magasins. Ces producteurs ont été à l’origine de ce regroupement sur un outil partagé». En 2013, les deux protagonistes prennent leur bâton de pèlerin et créent le site internet epouvantails.fr, fédérant des producteurs locaux voulant apporter des services novateurs à leur clientèle. «Dynapse a été portée et couvée par Promotech et Alexis Lorraine. Nous avons débuté avec quatre producteurs lorrains. Actuellement, nous avons étendu notre réseau à 45 dans toute la France. L’objectif est d’arriver à une centaine prochainement», poursuit Manuel Boileau. Socle de l’innovation : amener en direct les produits du terroir sur le lieu où se trouve le consommateur, à partir d’une plateforme web structurant et simplifiant l’offre sous l’appellation drive fermier. Un gain de temps pour le particulier assurément, avec une réelle traçabilité. Pour le producteur, la recette présente des avantages : visibilité accrue des gammes de produits, fidélisation des clients, gestion simplifiée des commandes.

 Des casiers producteurs 24 h/24 – 7 jours/7

Cette entrée des denrées locales dans l’ère du web séduit deux types de chalands : les 25-44 ans représentant plus de 60 % de connexions. Leur univers : mails, réseaux sociaux, sms. Les seconds, cherchent en ligne les horaires, les producteurs, les produits. Ils aiment avoir un lien quotidien avec leurs producteurs, faisant souvent partie de la clientèle des magasins physiques. Manuel Boileau complète : «Notre démarche éthique et transparente ouvre bien des possibilités : livraisons à domicile et sur le lieu de travail, points relais ou drives déportés. Nous testons aussi le système de casiers 24 h/24 – 7 jours/7. Il s’agit ici de proposer des commandes personnalisées en retrait dans un distributeur connecté. Le magasin est ainsi ouvert constamment. C’est une adaptation aux horaires tardifs : idéale pour les personnes travaillant, adaptée à la vie urbaine». Éric Petitjean et Manuel Boileau ne le dissimulent pas dans leurs mots et leur raisonnement : ils sont d’ardents militants d’une autre manière de consommer, plus saine, plus rationnelle. «Nous sommes issus du milieu des producteurs. Notre rôle est également pédagogique. À nous de convaincre le consommateur de recouvrer le sens des produits de saison et du bon goût. On croit, à tort, que les produits en circuits courts sont onéreux. Chacun est décideur de sa consommation. Autant qu’elle soit saine et équilibrée. C’est tout le sens de Dynapse», conclut Manuel Boileau.