Au bon accueil : bien dans ses assiettes

Anne-Sophie et Romain Kruch, la fratrie à la tête aujourd’hui du restaurant gastronomique Au Bon Accueil de Richardménil vient de faire son entrée dans la dernière édition du Guide Michelin. Une nouvelle reconnaissance pour cette troisième génération à la tête de cet établissement familial qui entend continuer à apporter sa patte tout en préservant l’ADN […]

657

Anne-Sophie et Romain Kruch, la fratrie à la tête aujourd’hui du restaurant gastronomique Au Bon Accueil de Richardménil vient de faire son entrée dans la dernière édition du Guide Michelin. Une nouvelle reconnaissance pour cette troisième génération à la tête de cet établissement familial qui entend continuer à apporter sa patte tout en préservant l’ADN familial.

 Une grappe pour la renommée de la cave. Une assiette pour la cuisine de qualité et deux fourchettes pour un beau standing, le tout à la sauce Guide Michelin édition 2018 ! «Nous avons été agréablement surpris de nous retrouver dans la dernière édition. C’est une belle reconnaissance», assure Anne-Sophie Kruch, pilote de l’établissement Au Bon Accueil du côté de la rue de Laval à Richardménil avec son frère Romain officiant au piano pour une cuisine qualifiée par le Guide Michelin «de moderne et créative.» Devant les blasons de l’entrée de Maître Restaurateur et de l’autre guide bien connu Gault & Millau, le chef préfère parler de «cuisine gastronomique, de qualité et de saison ainsi que de bons produits.» Les reconnaissances, il préfère cent fois celles de ses clients et convives obtenues chaque jour au gré de son aspiration culinaire. «Il faut se faire une identité et ne pas faire comme les autres. L’important est d’obtenir une structure de l’assiette optimale.» Cette fameuse structure, il se l’ait façonnée au cours des années de sa vie professionnelle au fil des saisons de baroudeur de la gastronomie passant chez les étoilés de grands et bons établissements. Dix ans d’apprentissage, de perfectionnement, de maîtrise, de technicité, d’inventivité pour aboutir à une véritable identité de sa propre cuisine. «Au point aujourd’hui de sublimer les produits» comme l’assure sa sœur.

Continuité dans l’adaptation

En avril 2015, le Maître Restaurateur revient au bercail pour reprendre l’affaire familiale avec sa sœur Anne-Sophie. Au Bon Accueil, c’est l’histoire d’une ancienne ginguette des années vingt aux mains de la famille Kruch depuis les années soixante où Adrien et Marie-Louise (les grands parents d’Anne-Sophie et Romain) en font un des meilleurs restaurants de l’agglomération nancéienne. Patrick et Philippe (les fils d’Adrien et Marie-Louise, respectivement oncle et père d’Anne-Sophie et Romain, vous suivez…) reprennent le flambeau en 1998 avant de le passer à la fratrie actuelle en 2015. Le tout Nancy, et d’ailleurs de la sphère entrepreneuriale, passe par ses tables où le prestige de la cave n’est plus à faire. Les mêmes qui ont connu Patrick et Philippe voient alors l’évolution engagée avec l’arrivée d’Anne-Sophie et Romain aux commandes. «Il nous faut préserver notre clientèle habituelle tout en mêlant les besoins des différentes générations. C’est une continuité dans l’adaptation», assurait en mai 2015 Anne-Sophie lors de la reprise effective de l’établissement, bien consciente de l’évolution de la typologie de la clientèle et de la jeune génération d’entrepreneurs et autres (le restaurant fonctionne en semaine avec les entreprises et le week-end avec les familles et groupes d’ami(e)s avec accueil de mini-séminaires et événements familiaux). Reste qu’entre les adeptes du «c’était mieux avant» et les nouveaux à la recherche d’une autre forme d’authenticité culinaire, le challenge à relever est quotidien. La philosophie de proposer une cuisine gastronomique au meilleur rapport qualité-prix demeure le fil rouge des jeunes patrons du lieu mais avec leur personnalité propre. L’alchimie fonctionne, Au Bon Accueil s’affiche et s’affirme comme une valeur sûre tout en restant lui-même.