Des cranberries dans le Lunévillois

Des cultures de cranberries (canneberges en français) bien connus chez nos cousins canadiens dans le Lunévillois. C’est le projet affiché de Philippe Strabach, agriculteur, et Daniel Prestini, entrepreneur du BTP. Une première en France avec l’ambition de créer une véritable filière génératrice d’emplois. Première récolte dans trois ans.  Une nouvelle filière agricole créatrice d’emplois serait-elle […]

558

Des cultures de cranberries (canneberges en français) bien connus chez nos cousins canadiens dans le Lunévillois. C’est le projet affiché de Philippe Strabach, agriculteur, et Daniel Prestini, entrepreneur du BTP. Une première en France avec l’ambition de créer une véritable filière génératrice d’emplois. Première récolte dans trois ans.

 Une nouvelle filière agricole créatrice d’emplois serait-elle en train de naître dans le Lunévillois ? Réponse affirmative quand on prend connaissance du projet du binôme Philippe Strabach et Daniel Prestini. Amis dans la vie, le premier est agriculteur et son acolyte est une figure locale dans l’univers du BTP. Leurs compétences réunies, l’alchimie fonctionne et le projet d’installation de la première production de canneberges en France prend très vite forme. «L’agriculture doit se trouver de nouvelles pistes de développement. Il nous faut anticiper les besoins de demain, apporter de l’innovation en créant de nouvelles filières», assure Philippe Strabach.

Tests dans les Vosges

Les canneberges, plus connues sous le nom de cranberries de nos cousins canadiens (le Canada est le premier producteur de canneberges bio dans le monde : ndlr), poussent au fond de bassins un peu comme le riz dans une rizière pour faire simple. Le terrain et le sol lunévillois apparaissent comme adaptés pour accueillir cette typologie de culture. «Le site est trouvé, nous allons créer six bassins dès cet automne pour envisager une première récolte d’ici trois ans.» Des tests en micro-parcelles dans les Vosges ont été réalisés et les résultats se veulent probants. «Il est possible de créer une filière complète créatrice d’emplois. Cela sera la première production de canneberges en France», assurent les deux porteurs du projet. Dans l’Hexagone, près de 3 000 tonnes de cranberries importées sont consommées chaque année.