Meuse Paysages : Des experts au service de votre environnement

Créée en février 1984 à Bar-le-Duc par Joseph Slinkman, Meuse Paysages est une entreprise spécialisée dans la création, la réalisation et l’entretien de parcs et de jardins. S’appuyant sur des paysagistes qualifiés et expérimentés, celle-ci intervient exclusivement dans les départements de la Meuse, la Marne et la Haute-Marne à la fois pour les grands comptes, […]

411

Créée en février 1984 à Bar-le-Duc par Joseph Slinkman, Meuse Paysages est une entreprise spécialisée dans la création, la réalisation et l’entretien de parcs et de jardins. S’appuyant sur des paysagistes qualifiés et expérimentés, celle-ci intervient exclusivement dans les départements de la Meuse, la Marne et la Haute-Marne à la fois pour les grands comptes, les TPE, les particuliers et pour de nombreuses collectivités.

Passionné de paysages, de nature depuis toujours, Joseph Slinkman commence sa carrière en tant que jardinier auprès de la Caisse Régionale du Crédit Agricole de la Meuse. «Fort de mon expérience, je décide de lancer à 28 ans mon projet entrepreneurial» explique-t-il. Il ajoute qu’«à défaut de réussir dans ce projet, je disposais d’un contrat d’exclusivité de retour à l’emploi au sein du Crédit Agricole.»

Tout type de travaux…

 Dans les années 80, le métier de paysagiste étant encore à ses balbutiements, Meuse Paysages en a profité pour dominer le secteur en commençant par des travaux d’entretien d’espaces verts. Très vite, l’entreprise barisienne diversifie ses activités via la création d’aménagements paysagers, l’implantation de clôtures, la maçonnerie paysagère, la pose de mobiliers ou encore l’élagage et l’abattage. «Aujourd’hui, nous disposons un certain nombre de qualifications et d’agréments ainsi qu’une expertise reconnue. Cela nous permet de gagner des marchés publics en travaillant au service d’entreprises de Travaux Publics telles que Colas, Eurovia, Eiffage, via de la co-traitance ou sous-traitance. Il est à noter que nous avons des marchés sur toute l’année avec Enedis pour des travaux de dégagement de lignes» souligne le gérant. En 2018, la priorité pour l’entreprise meusienne est de pérenniser l’activité. «Nous sommes tributaires à 70 % des marchés publics ce qui nous laisse peu de marge. On espère bientôt respirer avec le marché Cigéo qui permettra de donner du travail pour une décennie.» conclut-il.