Wash and Work : l’optimisateur de temps…

Un service de lavage de véhicules haut de gamme (mais accessible), des salles de réunion, des espaces de coworking et beaucoup plus en matière de services. Avec son concept Wash and Work, Johnatan Ottermatt entend optimiser le temps des actifs et des hyperactifs professionnels. Ouverture du premier centre du genre le 28 mai sur le […]

720

Un service de lavage de véhicules haut de gamme (mais accessible), des salles de réunion, des espaces de coworking et beaucoup plus en matière de services. Avec son concept Wash and Work, Johnatan Ottermatt entend optimiser le temps des actifs et des hyperactifs professionnels. Ouverture du premier centre du genre le 28 mai sur le Dynapôle de Ludres-Fléville.

 Les bandes adhésives délimitent au sol l’emplacement du futur mobilier dans des locaux entièrement remis au goût du jour. «Ici vous aurez l’accueil directement ouvert vers une zone d’attente et de confort avec boissons chaudes et froides à disposition, petits encas et naturellement connexion wifi pour que les gens puissent se connecter et travailler à leur aise en attendant que le service soit rendu.» Johnatan Ottermatt, le pilote du concept Wash and Work, s’y voit déjà à quelques jours de l’ouverture de son premier centre le 28 mai prochain du côté du 140 rue Édouard Michelin en plein cœur du Dynapôle de Ludres-Fléville. Cet ancien entrepreneur du bâtiment pousse alors une porte donnant accès à un autre local encore vide. «C’est ici le cœur du concept ! C’est là que les véhicules seront réceptionnés par une équipe de deux personnes pour être lavés et préparés.» C’est le côté Wash de l’activité et surtout son moteur de lancement. Le lavage auto comme produit d’appel pour celui qui s’affiche comme «un optimisateur de temps.» Un lavage au top avec «l’utilisation d’un procédé de lavage à la vapeur sèche utilisant 80 % moins d’eau qu’un système classique», assure Nicolas Larchez, «mon bras droit de fer», comme l’appelle Johnatan Ottermatt. Cet ancien professionnel de centres auto est l’acheteur de la société. «Notre procédé mêle lavage de matériels industriels et de blocs opératoires. Il y en a très peu en France.» L’offre se veut naturellement accessible, «ce n’est pas plus cher que dans un centre de lavage classique », un traitement céramique de la carrosserie est également proposé histoire de marquer sa différence et de toucher une clientèle de professionnels exigeants et d’actifs souhaitant véhiculer une belle et bonne image de soi.

Salles de réunion, coworking…

Les tarifs et les offres semblent justes, «le client sait ce qu’il va payer» grâce notamment à une application «où il renseigne lors de sa prise de rendez-vous, via une check-list, les caractéristiques de son véhicule, les prestations qu’il souhaite. Les temps d’intervention et les prix s’affichent automatiquement. C’est une prise de rendez-vous en live complet.» La prestation moyenne est d’environ une heure et grâce à l’application développée, pas de surprise à l’arrivée. Ce lavage auto optimal n’est qu’un produit d’appel, «nous ne prenons pas soin que de votre voiture», assure un slogan du concept. À l’étage, un autre espace, une autre dimension. Bienvenue dans l’univers salles de réunion et espaces de coworking avec tout le matériel nécessaire et au bon fonctionnement de cette prestation. «Mon objectif est de vendre de l’optimisation de temps en levant les contraintes liées au quotidien des professionnels en prenant en charge tout ce qui peut les perturber.» Du service extra plus idéalement localisé en plein cœur d’une des plus importantes zones d’activité de l’agglomération nancéienne. La machine est lancée, «les services s’ajouteront presque naturellement, le développement est quasiment infini.» Tout comme l’implantation de nouveaux sites, si tout se passe bien. Vu le concept, il n’y a pas de raison…