Grand Nancy Thermal : Un nouveau moteur d’attractivité…

Pas loin de 100 millions d’euros d’investissement. Un impact en matière économique jugé indéniable sur les activités culturelles, hôtelières, immobilières, de restauration. 260 emplois directs sur le site (qui sera exploité par le groupe Compagnie européenne des Bains-Valvital via une délégation de service public) après l’ouverture annoncée en 2022 et pas loin de 700 emplois […]

502
Crédit : Anne Démias/Chabanne + Partenaires


Pas loin de 100 millions d’euros d’investissement. Un impact en matière économique jugé indéniable sur les activités culturelles, hôtelières, immobilières, de restauration. 260 emplois directs sur le site (qui sera exploité par le groupe Compagnie européenne des Bains-Valvital via une délégation de service public) après l’ouverture annoncée en 2022 et pas loin de 700 emplois pendant la durée des travaux. Le projet Grand Nancy Thermal s’affiche comme le nouveau moteur de développement économique et d’attractivité de la Métropole du Grand Nancy et bien au-delà. Cette métamorphose totale du site actuel dans le quartier Blandan est pilotée par l’équipe d’architectes Anne Démians et Nicolas Chabanne. Premiers coups de pioche annoncés pour septembre 2019.

 

«Nous allons devenir la plus grande ville thermale de l’Hexagone. Nous sommes aujourd’hui ici sur un des futurs plus beaux lieux de la ville de Nancy et de l’agglomération nancéienne.» Ce 9 juillet, au cœur de la piscine ronde de Grand Nancy Thermal, André Rossinot, le président de la Métropole du Grand Nancy sait que ce moment de présentation de la fameuse opération Grand Nancy Thermal, «pôle aquatique moderne conjuguant forme, détente, bien-être et santé» est quasiment à graver dans le marbre. Un aboutissement ? Certainement mais le début d’une nouvelle page, d’une nouvelle ère en matière de développement économique et d’attractivité autour du thermalisme. «Avec une ouverture prévue en 2022, Grand Nancy Thermal sera la seule station française située au cœur d’une métropole, accolée au Parc Sainte-Marie pleinement intégré au site et à deux pas de l’École de Nancy et du campus Artem. Il sera destiné à tous, le futur établissement proposera une offre multiple et complète réunie sur un même site. Il sera ainsi possible d’y exercer une grande diversité d’activités et de bénéficier d’une large gamme de prestations : thermales, sportives, ludiques, de bien-être et de santé.» Une métamorphose totale du site, avec un réaménagement de l’actuel piscine Louison Bobet, et une extension orchestrée par l’équipe d’architectes Anne Démians (qui a notamment déjà réalisé l’immeuble Quai Ouest situé dans le quartier de l’Île de Corse) et Chabanne + Partenaires piloté par Nicolas Chabanne est en marche. Les premiers coups de pioche devraient intervenir en septembre 2019 (voir encadré). Ce nouveau pôle aquatique sera exploité par le groupe Compagnie européenne des Bains-Valvital (un acteur majeur dans le thermalisme français) via une délégation de service public (le choix a été réalisé par le Conseil métropolitain de la Métropole du Grand Nancy le 6 juillet).

Résidence hôtelière en vue

 Au programme : un espace thermal de 290 m² de bassins «avec un bassin multifonction, un bassin de mobilisation, un couloir de marche dans l’eau, un espace de repos et 85 cabines de soins avec, notamment, une offre de santé spécialisée en rhumatologie», explique Bernard Riac, le président du groupe Valvital. Le tout avec des secteurs centrés sur le soin de sportifs (ThermaSport) et un second sur la prévention par l’activité physique (ThermaSanté). Un espace Bien-être avec 895 m² de bassins «regroupant pour sa partie couverte deux bassins d’intérieurs (la piscine ronde et un bassin d’hydrothérapie légère), un espace avec hammam, saunas et autres jacuzzi et un bassin extérieur dit nordique d’hydrothérapie et de nage.» Un espace sport et loisirs avec 2 500 m² de bassins et des jeux d’eau dont le bassin de 50 mètres actuel et deux bassins nordiques (pouvant être utilisés toute l’année) extérieurs. Une résidence hôtelière de 76 appartements, un restaurant, une boutique et une garderie pour enfants sont également prévues. Reste maintenant à taper dans le dur…