Institut SPA Gambetta : Pour le bien-être du corps et de l’esprit

C’est à l’âge de 18 ans qu’Élodie Bethus a entamé sa carrière dans le domaine de la beauté et du bien-être. Après une période de salariat pour parfaire son savoir-faire, l’esthéticienne s’est installée à son propre compte en créant l’Institut SPA Gambetta (ISG).  Dès qu’on franchit la porte du salon, une sensation de quiétude envahit […]

513

C’est à l’âge de 18 ans qu’Élodie Bethus a entamé sa carrière dans le domaine de la beauté et du bien-être. Après une période de salariat pour parfaire son savoir-faire, l’esthéticienne s’est installée à son propre compte en créant l’Institut SPA Gambetta (ISG).

 Dès qu’on franchit la porte du salon, une sensation de quiétude envahit le visiteur pour embaumer son cœur et son esprit. «J’ai choisi d’installer mon enseigne dans un appartement sans vitrine pour garantir la discrétion de mes clients» raconte la propriétaire des lieux. Spécialisé dans les massages, le centre offre toutefois diverses prestations et se caractérise par le professionnalisme de ses soins. «Plusieurs techniques sont utilisés selon le besoin et la volonté de mon hôte» précise Élodie Bethus. L’institut offre par ailleurs des programmes de coaching sportif ainsi que des conseils en nutrition. «L’amincissement demeure l’une de mes principales activités» confirme-t-elle. Grâce à sa collaboration avec un médecin, la directrice de l’ISG est en mesure de proposer des solutions efficaces et scientifiques à ses patients.

LPG… Une technologie de pointe

Le salon dispose par ailleurs de la franchise LPG qui révolutionne le monde de l’endermologie. «Ce dispositif relance la stimulation mécanique des cellules et permet de relancer l’activité de la peau» brandit fièrement la spécialiste de beauté. Les soins esthétiques traditionnels sont par ailleurs proposés à des tarifs très attractifs. Épilation, maquillage semi-permanent, soin du visage, bronzage et solarium sont tout autant d’activités disponibles sur place. Au niveau de la clientèle, si les femmes demeurent la principale cible de l’ISG, la patronne avoue que de plus en plus d’hommes prennent soin de leurs corps de nos jours.