World Materials Forum à Nancy

Matériaux en mode «Positive Planet»

Depuis son origine, ce rendez-vous mondial des professionnels des matériaux a axé ses travaux sur la nécessité d’utiliser moins de matériaux histoire de contribuer à la préservation de la planète. Une donne renforcée cette année où il a été beaucoup question de recyclage.  Make our planet great again ! Le slogan du président de la […]

340

Depuis son origine, ce rendez-vous mondial des professionnels des matériaux a axé ses travaux sur la nécessité d’utiliser moins de matériaux histoire de contribuer à la préservation de la planète. Une donne renforcée cette année où il a été beaucoup question de recyclage.

 Make our planet great again ! Le slogan du président de la République Emmanuel Macron est repris par Philippe Varin, le président du conseil d’administration d’Areva et chairman du World Materials Forum, à l’occasion de son discours d’introduction lors de la deuxième journée de ce véritable Davos des matériaux (du 27 au 29 juin dernier à Nancy). Les quelque 250 congressistes internationaux présents ont planché sur la nécessité du recyclage des matériaux, histoire de contrer la surconsommation et faire face à l’épuisement de la ressource.

Filière de polystyrène recyclé

À l’occasion de la venue le mercredi 27 juin de Brune Poirson, la secrétaire d’État à la transition écologique, les groupes : Citéo, Total, Danone, Saint-Gobain et Soprema ont annoncé la création d’une filière de recyclage et de valorisation du polystyrène dans l’Hexagone. Cette initiative et création d’un nouveau secteur d’activité et de développement économique illustre l’essence même des travaux menés pendant ces trois jours au cœur de la cité ducale par les grandes pointures du secteur. «L’avenir des matériaux passera par une utilisation intelligente. Il faut mieux intégrer les matériaux facilement recyclables et extractibles.» Le recyclage était le fil conducteur de cette édition 2018. Le colloque d’ouverture s’est intéressé aux recyclages du plastique et un autre s’est centré sur le traitement des déchets électroniques. Autant de filières à développer source, pour bon nombre, de création d’activités et d’emplois.