Separtagerunbien.com : Le partage au centre de la consommation

Qui parmi nous ne s’est pas un jour demandé pourquoi il doit acheter tel ou tel produit alors qu’il n’en fait utilisation que très rarement ? Cette question, Christophe Vaudrin a eu le courage d’y répondre en créant sa plateforme «separtagerunbien.com».   À 55 ans, ce chef d’entreprise chevronné a accumulé au fil des années une […]

425

Qui parmi nous ne s’est pas un jour demandé pourquoi il doit acheter tel ou tel produit alors qu’il n’en fait utilisation que très rarement ? Cette question, Christophe Vaudrin a eu le courage d’y répondre en créant sa plateforme «separtagerunbien.com».

 

À 55 ans, ce chef d’entreprise chevronné a accumulé au fil des années une expérience probante dans différents secteurs. Soucieux du bien-être des personnes et de la planète, il a décidé de mettre en place une solution écologique pour pallier au problème de la surconsommation. «J’ai déjà eu l’occasion de profiter d’objets à plusieurs, et j’ai trouvé cela génial» raconte le dirigeant de la plateforme. Grâce à «separtagerunbien.com», les utilisateurs peuvent géolocaliser une personne qui partage un même besoin pour un produit «trop onéreux ou d’utilisation ponctuelle». Grâce à Acquisiloc, un ou plusieurs locataires peuvent ainsi s’associer dans un projet d’achat. «Notre solution offre un cadre juridique, des solutions de financement et un accompagnement de qualité pour assurer la réussite de l’opération» précise le quinquagénaire. Un calendrier partagé peut également être mis en place pour garantir la tranquillité des esprits.

 

Un peu de tout …

 

Lancée depuis octobre 2017, le site est opérationnel sur toute la France et la liste des objets qui peuvent y être partagés est longue. Du matériel de bricolage / jardinage, aux camping-cars et bateaux, les Français vouent un réel intérêt à cette nouvelle façon de consommer. «Grâce à nous, les gens sont en mesure de se faire plaisir pour moins cher». En peu de temps, Christophe Vautrin a réussi à convaincre une bonne partie de sa cible de passer d’une logique de possession à une logique d’utilisation.