Alerion : Vos drones auront des ailes !

De nouvelles règles régissent l’acquisition et l’utilisation des drones en France. Entrées en vigueur depuis le 1er juillet 2018, elles concernent tout aussi bien l’immatriculation que l’obtention de brevet de pilotage ou encore la mise en place de certains dispositifs. Alerion est une start-up lorraine qui accompagne les professionnels dans le respect de cette nouvelle […]

469
Les associés et les salariés d’Alerion partagent la même passion pour la science.

De nouvelles règles régissent l’acquisition et l’utilisation des drones en France. Entrées en vigueur depuis le 1er juillet 2018, elles concernent tout aussi bien l’immatriculation que l’obtention de brevet de pilotage ou encore la mise en place de certains dispositifs. Alerion est une start-up lorraine qui accompagne les professionnels dans le respect de cette nouvelle réglementation d’une part et dans le développement de solutions intelligentes pour leurs drones de l’autre.

 Créée par quatre passionnés des sciences : Anne-Sophie Didelot, docteur en physique chimie des matériaux, Yannick Presse, ingénieur R&D, Laurent Ciarletta, enseignant chercheur et Pascal Vaxivière, maître de conférences à l’École des Mines à Nancy, l’entreprise a vu le jour en juin 2015 et son équipe compte aujourd’hui six personnes dont trois à temps plein. «Nous créons des composants matériaux et des logiciels qui permettent d’améliorer la performance et la sécurité des appareils» explique la présidente de la structure. Grâce à l’assemblage de briques cyber-physiques interconnectées qu’elle développe en interne, Alerion est en mesure de concevoir des systèmes «avancés et innovants» répondant aux besoins des entreprises. «Notre métier exige beaucoup d’investissement en matière de recherche et développement, ce qui explique que la grande majorité de nos clients est constituée de grands établissements» précisent les cofondateurs.

Un drone Alerion

 Plusieurs projets collaboratifs ont été menés avec des partenaires de choix, mais la plus grande fierté de la jeune start-up demeure le développement de son propre drone : «Il s’agit d’un système destiné à la surveillance environnementale complètement créé en interne.» L’entreprise s’apprête par ailleurs à signer un partenariat avec une structure bordelaise pour en devenir la filière R&D.