Et «Vima» Centrakor !

Centrakor, groupe spécialisé dans l’équipement de la maison, la décoration et les cadeaux à petits prix, a ouvert au cours de ces derniers mois deux nouvelles enseignes dans l’agglomération nancéienne : l’une à Essey-lès-Nancy, l’autre à Vandɶuvre. Elles se sont installées à la place des anciens magasins Vima, rachetés par ce roi du discount, en plein […]

541
L’enseigne Centrakor a racheté les 31 magasins Vima implantés dans l’Est de la France dont ceux de Essey-lès-Nancy et Vandɶuvre.

Centrakor, groupe spécialisé dans l’équipement de la maison, la décoration et les cadeaux à petits prix, a ouvert au cours de ces derniers mois deux nouvelles enseignes dans l’agglomération nancéienne : l’une à Essey-lès-Nancy, l’autre à Vandɶuvre. Elles se sont installées à la place des anciens magasins Vima, rachetés par ce roi du discount, en plein expansion dans l’Est de la France.  

 Fermé depuis le début de l’année, le magasin Vima renaît de ses cendres sous le nom de Centrakor à Vandɶuvre, pas très loin de chez Boulanger et en face d’Emmaüs. Ces longs mois de fermeture étaient plus que nécessaires pour lui redonner du peps. Depuis sa réouverture début juin, l’ex Vima n’a plus rien à voir avec l’ancien point de vente, au look vieillot et abandonné ! La façade, entièrement repeinte, invite davantage à pousser la porte d’entrée avec son enseigne toute neuve et plus moderne. Tout a aussi été réagencé à l’intérieur. Les 1 330 m2 ont été repensés de A à Z pour offrir aux visiteurs un tout nouveau look. Si Vima change de nom, le magasin reste le spécialiste de la décoration de la maison à petits prix avec toutefois plus de choix et de nombreuses nouveautés comme un espace mercerie ou encore un grand choix de luminaires. Marie-José Villeminot a repris en main le magasin de Vandɶuvre. Elle est épaulée par Adrien Saint-Simon, son adjoint. Une dizaine de salariés ont été embauchés ou réembauchés car certains travaillaient déjà pour Vima auparavant. À noter qu’à Vandɶuvre, Centrakor est ouvert sept jours sur sept.

Centrakor à Essey

Le magasin Vima d’Essey-lès-Nancy a été le premier à passer sous pavillon Centrakor. Fermé en décembre dernier, il a rouvert ses portes le 6 juin après des travaux de grande ampleur. Contrairement à celui de Vandɶuvre, le groupe ne se contente pas d’un simple relooking. Il en profite pour augmenter de 1 000 m2 la surface de vente pour la passer à 2 300 m2. Stéphanie, responsable de ce bazar des temps modernes XXL, peut compter sur le soutien de six anciens salariés de Vima auxquels s’ajoutent six nouvelles embauches.
Pour le reste, Centrakor a une technique bien rodée. Les quelque 43 000 références proposées par le groupe sont réparties en six univers : ameublement et décoration, cuisine et arts de la table, salle de bain et beauté, rangement et ménager, loisirs créatifs et mercerie, saisonnier et festif. Contrairement à ses concurrents directs, comme Action par exemple, l’aménagement des rayons est plus soigné et ils ressemblent fort à ceux d’une grande surface traditionnelle avec des produits à prix tout doux. Les bougies ou encore les lampes Berger ont par exemple un espace bien à elles. Il en est de même pour les salons de jardin (grande tendance du moment) et les parasols. Mais la rentrée se prépare déjà. Centrakor cherche toujours à avoir un coup d’avance sur ses concurrents pour pouvoir offrir à ses clients des prix attractifs toute l’année.