Banque des Territoires Grand Est : La délégation nancéienne en ordre de marche

La Banque des Territoires, nouvelle organisation de l’investisseur institutionnel qu’est la Caisse des dépôts, vient d’inaugurer officiellement le 4 octobre la délégation nancéienne de son entité Grand Est.  Objectif affiché : clarifier l’offre existante tout en renforçant la proximité et la réactivité.  Nom de code : Banque des Territoires. Signes particuliers : lancée en mai dernier, cette nouvelle […]

362

La Banque des Territoires, nouvelle organisation de l’investisseur institutionnel qu’est la Caisse des dépôts, vient d’inaugurer officiellement le 4 octobre la délégation nancéienne de son entité Grand Est.  Objectif affiché : clarifier l’offre existante tout en renforçant la proximité et la réactivité.

 Nom de code : Banque des Territoires. Signes particuliers : lancée en mai dernier, cette nouvelle entité est le fruit de la réorganisation de quatre directions de la Caisse des dépôts, celle des prêts, de l’investissement, des clientèles bancaires et de la direction du réseau ainsi que de deux filiales, la Scet (Services conseil expertises et territoires) spécialisée dans l’ingénierie et CDC Habitat centrée sur le logement social. Le 4 octobre dernier au cœur du Palais du Gouvernement à Nancy, Olivier Sichel, le directeur de la Banque des Territoires est venu lancer officiellement la délégation nancéienne de la Banque des Territoires du Grand Est avec Patrick François et Patrick de Rugeriis respectivement directeur régional et directeur régional adjoint. «La mission de la Banque des Territoires est d’apporter le plus rapidement possible des solutions à ses clients, pour que les territoires soient plus durables, plus connectés, plus solidaires et plus attractifs», assure Olivier Sichel. Une réorganisation, une adaptation jugée pour répondre aux demandes d’une clientèle composée dans sa grande majorité de collectivités locales et de professionnels du logement social ainsi que des professions réglementées.

Continuum de solutions

«Avec cette nouvelle organisation, nous pouvons offrir un continuum de solutions (…) La demande de nos clients était d’avoir des interlocuteurs proches qui connaissent les problématiques locales. Quand il y avait des projets mixant le prêt, l’investissement, l’ingénierie et le conseil voire la mise en œuvre avec la construction de logements, ils étaient renvoyés entre les services, avec plusieurs interlocuteurs différents», assurait le directeur de la Banque des Territoires lors de son lancement officiel fin mai à Paris. L’objectif est d’aboutir à une meilleure efficience et la Banque des Territoires s’affiche, comme l’a assuré Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie, tel «le bras armé d’une volonté politique de solidarité entre tous les territoires français afin que chacun d’entre eux soit en mesure de porter ses projets.» Dans le Grand Est, avec ses 90 collaborateurs, la direction régionale Grand Est de la Banque des Territoires a octroyé l’an passé près de 900 millions d’euros de prêts dont 160 millions aux collectivités locales et 740 millions au secteur de l’habitat. Elle a aussi investi 123 millions d’euros de fonds propres dans des projets structurants sur l’ensemble du territoire régional. «Nous accompagnons les grands projets innovants sur tous les territoires et je pense ici aux projets impulsés par le Sillon lorrain. Nous favorisons également la solidarité entre les territoires, en soutenant les projets qui contribueront à organiser les indispensables interactions entre les métropoles, les villes moyennes et la ruralité», continue Olivier Sichel. Histoire de renforcer cette transformation, une plateforme numérique sera lancée à l’occasion du salon des maires à Paris fin novembre.