États généraux des pôles territoriaux et des pays

Les pays en mode projets

Après Caen, Tours et Bordeaux, c’est à Nancy que l’ANPP (Association nationale des pôles d’équilibre territoriaux et ruraux et des pays) a choisi d’organiser ses états généraux des pôles territoriaux et des pays.  Près de six cents participants se sont réunis les 8 et 9 octobre au centre de congrès Prouvé. Prospectives territoriales au menu ! […]

377
«Le projet de territoire doit être la règle», assure Raymond Vall, le président de l’ANPP

Après Caen, Tours et Bordeaux, c’est à Nancy que l’ANPP (Association nationale des pôles d’équilibre territoriaux et ruraux et des pays) a choisi d’organiser ses états généraux des pôles territoriaux et des pays.  Près de six cents participants se sont réunis les 8 et 9 octobre au centre de congrès Prouvé. Prospectives territoriales au menu !

«Les territoires doivent se doter d’un projet. Le projet, c’est l’ADN des territoires et ce projet doit être celui de toute la société. Il nous faut intégrer la société civile dans nos démarches», dixit Raymond Vall, le président de l’ANPP et sénateur du Gers à l’occasion de l’ouverture de la 4e édition des États généraux des pôles territoriaux et des pays le 8 octobre au cœur de l’amphithéâtre du centre de congrès Prouvé de Nancy. Pendant deux jours, six cents participants ont pris part à ce véritable laboratoire d’idées version territoires, au programme : l’alliance des territoires en pratique : l’articulation des projets et échelles en Grand Est, l’alliance public / privé, vers une génération 2.0 en passant par les Territoires de projets pour un projet de développement écologique du territoire ou encore les Territoires de projets mobilisés pour une politique européenne 2021-2027 ambitieuse !

République des territoires

Autant de thèmes abordés pendant cette édition 2018 avec comme objectif commun d’aboutir à une «réelle coopération interterritoriale et d’alliance entre les territoires.» Les territoires, tous les territoires, quelle que soit leur taille. À l’ère des métropoles, «qui se livrent une concurrence énorme au niveau mondial», les autres territoires et notamment ruraux se doivent d’être également associés au développement territorial général. «Les périmètres géographiques, c’est terminé. Cela fait quarante ans que l’on bricole sur le sujet. Le projet de territoire doit être la règle», assure Raymond Vall. André Rossinot, le président de la Métropole du Grand Nancy, présent à la séance d’ouverture de ces états généraux, n’a pas dit le contraire. «Il faut être fiers de nos territoires et il faut travailler ensemble. Il n’y a pas de politique sans projet.» La République des territoires apparaît encore un peu plus en marche !