Enerjus : Une seconde vie pour vos fruits et légumes

Produire et valoriser pour ne pas gaspiller telle est la raison d’être d’Enerjus, lancée en septembre 2015 à Anglemont, par Édouard Thomas, agriculteur et Lionel Ehrhart, pépiniériste, tous deux producteurs passionnés de fruits et légumes. Au départ, le projet initié par Édouard Thomas consistait à autonomiser la production et la commercialisation de ses propres jus […]

312
Pour 250 kg de fruits, il est possible de repartir avec le jus de ses propres fruits.

Produire et valoriser pour ne pas gaspiller telle est la raison d’être d’Enerjus, lancée en septembre 2015 à Anglemont, par Édouard Thomas, agriculteur et Lionel Ehrhart, pépiniériste, tous deux producteurs passionnés de fruits et légumes.

Au départ, le projet initié par Édouard Thomas consistait à autonomiser la production et la commercialisation de ses propres jus de rhubarbe et de petits fruits provenant de son verger de 15 ha. «L’idée était de vendre tranquillement ma gamme de jus de fruits et aussi de légumes» indique-t-il. Motivé par l’envie de dynamiser la filière en attendant que ses parcelles soient en pleine capacité de production, celui-ci a souhaité proposer ce service à d’autres producteurs afin qu’ils valorisent leurs surplus de fruits et de légumes en jus. «Ceci a un avantage écologique certain puisque cela leur permet de lutter efficacement contre le gaspillage alimentaire» précise l’associé d’Enerjus. Ajoutant que «les particuliers peuvent également bénéficier de notre expertise pour obtenir du pur jus de fruits pasteurisé et profiter ainsi d’une alimentation vivante et moins chère.»

Des outils pour créer des jus exquis !

Unité de transformation certifiée bio, Enerjus a su en trois ans constituer une chaîne de production souple et performante qui lui permet de presser une large gamme de fruits et légumes. «Après l’achat en 2015 d’un outil de pressage pour fruits à pépins et à noyaux, nous avons développé un broyeur pour réaliser les jus de rhubarbe. En 2017 et 2018, nous avons poursuivi nos investissements dans une capsuleuse automatique, dans une laveuse de bouteilles, étiqueteuse et une remplisseuse afin de disposer d’une chaîne d’embouteillage complète. L’objectif étant d’atteindre 1 500 bouteilles par heure » explique Édouard Thomas. Aujourd’hui, Enerjus souhaite avant tout élargir sa gamme de fruits et légumes en créant des partenariats, pour satisfaire in fine aux demandes des épiceries fines, restaurants, cavistes et magasins de producteur situés dans tout le Nord de la France. «Pour 2019, notre priorité est de créer notre propre gamme santé de fruits et légumes» assure-t-il.