Luxembourg : Un dispositif adapté aux frontaliers

Les travailleurs frontaliers peuvent, à partir de janvier 2019, bénéficier de conditions de travail améliorées. En effet, les adhérents au régime de la sécurité sociale luxembourgeoise ont la possibilité désormais de demander en France le remboursement rétroactif des prélèvements sociaux et des intérêts moratoires indûment perçus entre les années 2015 et 2017. Il s’agit de […]

316

Les travailleurs frontaliers peuvent, à partir de janvier 2019, bénéficier de conditions de travail améliorées.

En effet, les adhérents au régime de la sécurité sociale luxembourgeoise ont la possibilité désormais de demander en France le remboursement rétroactif des prélèvements sociaux et des intérêts moratoires indûment perçus entre les années 2015 et 2017. Il s’agit de la contribution sociale généralisée (CSG) et de la contribution pour le remboursement de la dette sociale (CRDS). La restitution est limitée à 15,5 % pour les années 2015 et 2016 et à 17,2 % pour l’an 2017. Compte tenu du délai de prescription de 3 ans, les demandes doivent être déposées auprès de l’administration fiscale avant le 31 Décembre 2018.

Par ailleurs, le salaire minimum interprofessionnel de croissance à Luxembourg (SMIC) et qui s’élève à 1.998,59 euros, connaîtra une augmentation de 100 euros net. Cette majoration sera financée par le fisc et les sociétés.

Enfin, les salariés du secteur privé vont également profiter de deux jours de congé additionnels par année.