Pâtisserie bio : Delphine Grandmaire, militante du bon goût

Parce qu’elle a intégré le bio dans son mode de vie, aux côtés de son mari Aurélien, Delphine Grandmaire a ouvert un espace atypique au cœur d’une zone résidentielle du Grand Nancy. Dans ce laboratoire à taille humaine sont fabriqués, par les soins du couple, de succulents produits issus de l’agriculture biologique. Nous avons poussé […]

511
Delphine Grandmaire dans son laboratoire à Saulxures-lès-Nancy.

Parce qu’elle a intégré le bio dans son mode de vie, aux côtés de son mari Aurélien, Delphine Grandmaire a ouvert un espace atypique au cœur d’une zone résidentielle du Grand Nancy. Dans ce laboratoire à taille humaine sont fabriqués, par les soins du couple, de succulents produits issus de l’agriculture biologique. Nous avons poussé les portes de cet endroit des délices appelé Le Petit Atelier.     

 «Au départ, mon ambition était de devenir archéologue. Cela n’a pu se faire, alors j’ai établi  une liste de ce qui pouvait m’intéresser. Je suis plutôt manuelle et gourmande : c’est tombé sur pâtissière, j’avais 15 ans», sourit Delphine Grandmaire. Ses premières armes se font via la voie de l’apprentissage, place Saint-Epvre, à Nancy. La suite est une succession d’expériences et de rencontres, la principale étant celle avec Aurélien, boulanger de son état. L’idylle va donner lieu à une belle aventure entrepreneuriale. Dans leurs évolutions professionnelles respectives, Delphine et son compagnon tirent la même conclusion : «On avait vu beaucoup de fabrication industrielle. Bien souvent, il n’y a pas de vraie alternative pour le client. On a voulu faire différent.» Ajoutant : «Le bio, nous y sommes sensibilisés depuis longtemps, étant très exigeants sur l’origine et la qualité de notre alimentation. Pour nous, mais surtout pour nos enfants.» Ainsi, les bases d’un laboratoire, bientôt nommé Le Petit Atelier, sont jetées. C’était en 2015, avec le soutien de l’Association pour le droit à l’initiative économique. Unis dans la vie et dans le même pari, les deux trentenaires marient leur passion et leur créativité dans leur quotidien d’artisans boulangers pâtissiers et chocolatiers. Delphine Grandmaire se rappelle : «J’ai commencé à réaliser mes gâteaux dans ma cuisine.» Rapidement, les premiers clients accrochent à cette recette de proximité, hors des sentiers battus. Le credo du Petit Atelier tient en une fabrication avec des ingrédients issus de l’agriculture biologique et éco responsable.

Revenir aux choses simples

En trois ans, l’affaire a bien évolué avec deux maîtres-mots expliquant ce succès : l’investissement dans l’achat de nouvelles machines et un sens de l’innovation revendiqué : «Nous avons toujours la volonté de présenter de nouveaux produits. Parfois, nos idées sont un peu folles et débridées, mais cela plaît, alors nous continuons. Cela s’inscrit dans une démarche éthique et de bon sens, comme respecter les saisons dans le choix des fruits.» Un coup d’œil à l’intérieur du labo suffit à titiller les papilles : des cakes, tartes aux fruits, clafoutis, madeleines, confiseries, meringues, Paris-Brest, forêts noires. Une belle gamme de douceurs sucrées et salées, avec un packaging soigné et stylé. La clientèle peut venir directement chercher ses produits ou se faire livrer à domicile. «Ce sont principalement des particuliers, des jeunes engagés dans la démarche du bien manger. Le Petit Atelier peut aussi intéresser des entreprises. Une démarche bio à l’occasion d’une réception pour des clients, des partenaires socio-économiques est assurément porteur en matière d’image et bon pour la santé.» Dans leur univers d’authenticité, Delphine et Aurélien Grandmaire sont convaincus d’une chose : «Nous sentons le désir de beaucoup de gens à revenir vers des méthodes simples, notamment dans la façon de consommer, de cuisiner. Dès la première commande, cela dépassait nos prévisions. Il faut prendre le temps de faire les choses». Essaimant ce savoir-faire, Delphine Grandmaire conclut : «Je me fais plaisir, et encore plus en faisant plaisir.»