Un cluster en marche à Nancy

Créer un écosystème d’entreprises issues des industries culturelles et créatives et du design ! La Métropole du Grand Nancy l’a souhaité et l’a fait avec le concours d’Artem Entreprises, l’association Ars & Technè présidée par le designer nancéien Sébastien Poirel. Nom de code : ICC-Design. Lancement officiel le 13 novembre à l’Autre Canal. «Le design est partout […]

494
«Il faut que les acteurs nancéiens du design se fédèrent», assure Sébastien Poirel de l’agence Evok et président de l’association Ars & Technè.

Créer un écosystème d’entreprises issues des industries culturelles et créatives et du design ! La Métropole du Grand Nancy l’a souhaité et l’a fait avec le concours d’Artem Entreprises, l’association Ars & Technè présidée par le designer nancéien Sébastien Poirel. Nom de code : ICC-Design. Lancement officiel le 13 novembre à l’Autre Canal.

«Le design est partout aujourd’hui ! Il regroupe plusieurs métiers. La place nancéienne possède cette somme de compétences incroyables. Il faut  créer de véritables synergies et que les acteurs du design se fédèrent !» Sébastien Poirel, le patron de l’agence nancéienne Evok, touche à l’un de ses souhaits les plus ultimes. Le 13 novembre à l’Autre Canal, l’association qu’il préside Ars & Technè (du nom d’une opération qu’il a réalisée en 2016 à l’occasion des cinquante ans de l’IUT de Nancy-Brabois) lancera le cluster ICC (Industries culturelles et créatives) – Design. Une volonté de la Métropole du Grand Nancy demandée à l’association Artem Entreprises. Il tombait sous le sens de se tourner vers l’association Ars & Technè pour mener à bien le projet. «C’est un écosystème qui se met en place. Il prend en compte le design sous toutes ses formes, de l’industrie en passant par l’architecture ou encore le spectacle vivant.»

Livre sur la Place du design

Cette synergie de compétences doit permettre de mettre en avant la valeur ajoutée de la place nancéienne en la matière. «Nancy est une ville universitaire, de recherche et d’innovation, les compétences sont là. Le cluster va permettre de fédérer l’ensemble des réseaux et va devenir le fil rouge entre les différentes structures de l’espace nancéien.» Le lancement du cluster est l’acte 1 d’une démarche beaucoup plus vaste. L’an prochain, un événement «genre laboratoire d’idées pour montrer ce que le design apporte en termes de développement économique et son impact dans la vie de tous les jours» devrait se tenir avant l’acte 3. Une biennale du design Grand Est en 2020 dans plusieurs lieux phares nancéiens. «Un genre de Livre sur la Place du design», espère Sébastien Poirel. Le design, nouveau potentiel de développement économique de la Métropole du Grand Nancy ? La question ne semble même plus se poser…