Georges Richelme, président de la Conférence générale des juges consulaires de France.

«Le justiciable, acteur économique, souhaite que son litige soit traité rapidement.»

Le droit est-il encore adapté à la réalité économique ? Alors que les juges consulaires plaident pour une réforme. Des éléments de réponse ont été apportés lors d’un entretien avec Georges Richelme, président de la Conférence générale des juges consulaires de France, ancien président du tribunal de commerce de Marseille de 2012 à 2016.   Le […]

307
Vous devez être connectés pour visualiser cet article