My Extra’Box : Aide les familles touchées par un handicap

Lancé au mois de mars à Nancy dans les locaux du Conseil départemental, le concept My Extra’Box a déjà conquis tout son monde avec 2 000 box distribuées. Après avoir décroché deux prix à Paris, Sonia Sammou qui est à l’initiative de ce projet, vient de récolter 270 000 euros de subventions auprès de partenaires prévoyants. […]

318
Au second semestre 2019, Sonia Sammou prévoit d’organiser à Paris l’inauguration nationale de My Extra’Box.

Lancé au mois de mars à Nancy dans les locaux du Conseil départemental, le concept My Extra’Box a déjà conquis tout son monde avec 2 000 box distribuées. Après avoir décroché deux prix à Paris, Sonia Sammou qui est à l’initiative de ce projet, vient de récolter 270 000 euros de subventions auprès de partenaires prévoyants.

 Né en terre Lorraine, le concept My Extra’Box porté par l’association My Handi’Cap, a pour ambition, explique Sonia Sammou, «de simplifier le parcours des familles touchées par un handicap en leur donnant accès gratuitement à l’information de façon claire et en les orientant vers le bon interlocuteur au bon moment.» Cette box remise par les professionnels de santé est une véritable boîte à outils, adaptée et évolutive qui accompagne les familles, telle une «véritable main sur l’épaule» dans l’inextricabilité des procédures médicales et administratives. Celle-ci contient à la fois un guide enrichi d’éditoriaux rédigés par des spécialistes et des fiches réalisées par des associations engagées dans le champ du handicap, d’un site internet intuitif, d’une application mobile avec un agenda, un carnet de suivi et un système de géolocalisation de familles en situation similaire leur permettant de sortir de leur isolement et de repérer les différents médecins et thérapeutes.

Un succès fulgurant

 Après avoir emporté cet été, au concours «La Fabrique Aviva», le premier prix dans la catégorie «Handicap, santé, alimentation», Sonia Sammou est devenue lauréate du prix Initiatives Aidants le 6 octobre dernier, lors de la Journée nationale des aidants à Paris. «Remis par le collectif Je t’Aide, ce prix représente beaucoup pour moi. Le jury étant composé d’aidants et d’experts du milieu des aidants, il s’agit d’une véritable reconnaissance de nos pairs», souligne-t-elle. Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, la porteuse de projet vient de décrocher, après avoir déposé un dossier auprès de la CCAH, 270 000 euros de subventions. «Les partenaires de la CCAH (Malakoff Médéric, Klésia, Humanis, AG2R La Mondiale, Agrica, IRCEM) convaincus de la pertinence de notre projet ont même participé au-delà du montant initialement demandé.» Pour ce début d’année, l’embauche d’une salariée a été actée afin d’engager la structuration professionnelle du concept.