Lettreshop Signalétique lance sa Boutique à Nancy

Spécialistes confirmés et reconnus de la signalétique pour les professionnels depuis plusieurs années basés à Essey-lès-Nancy, Astrid et Jérôme de Vivar de Lettreshop Signalétique entendent mettre à profit leur savoir-faire et technicité auprès d’une clientèle de particuliers demandeuse. Ils viennent d’ouvrir «La Boutique par Lettreshop» juste en face du musée Lorrain au 89 Grand rue […]

555
C’est au cœur de la vieille ville de Nancy, au 89 Grand Rue, que la Lettreshop a ouvert sa boutique juste en face du musée lorrain.

Spécialistes confirmés et reconnus de la signalétique pour les professionnels depuis plusieurs années basés à Essey-lès-Nancy, Astrid et Jérôme de Vivar de Lettreshop Signalétique entendent mettre à profit leur savoir-faire et technicité auprès d’une clientèle de particuliers demandeuse. Ils viennent d’ouvrir «La Boutique par Lettreshop» juste en face du musée Lorrain au 89 Grand rue à Nancy. Les touristes de passage sont également en ligne de mire.

Polos, t-shirts à l’effigie du bon vieux roi Stanislas, stickers ardoises personnalisés et autres photos sur toile tendue, s’alignent comme une petite armée version souvenirs touristiques de la cité ducale renforcée d’une escouade de concepts sérigraphiques pour de la décoration intérieure et extérieure. Un mix appréciable idéalement situé au 89 Grand Rue à Nancy juste en face du musée Lorrain. Bienvenue à «La Boutique par Lettreshop» ouverte depuis le 2 avril (une inauguration officielle est annoncée pour le 25 avril en soirée sur invitation). Ces spécialistes confirmés et reconnus de la signalétique pour les professionnels (panneaux publicitaires, vitrines, totems, signalisation industrielle, gravures, lettres adhésives…) et de l’objet ou encore des textiles publicitaires, entendent aujourd’hui mettre en avant leur savoir-faire et leur expertise auprès d’une clientèle de particuliers. «Nous avons déjà bon nombre de demandes de la part de particuliers qui passent à notre atelier d’Essey-lès-Nancy mais nous n’avions pas un lieu réellement pour répondre d’une façon optimale. Nous avons eu l’opportunité de trouver ce local pour tenter l’expérience d’ouvrir une boutique dédiée au grand public et aux touristes de passage», explique Astrid de Vivar, pilote avec son mari Jérôme de Lettreshop Signalétique depuis la reprise de la société en 2004 (l’entreprise a pignon sur rue à Essey-lès-Nancy depuis 1984 : ndlr).


Atelier de conception

L’idée n’est pas nouvelle d’ouvrir ce type d’enseigne, histoire de développer une clientèle de particuliers «aujourd’hui de plus en plus adepte de la décoration personnalisée et friande d’objets et textiles du même genre.» La réflexion du couple de Vivar «remonte à il y a environ quatre ans, nous sentions qu’il y avait quelque chose à tenter.» Après avoir visité plusieurs locaux, notamment du côté du quartier du Faubourg des Trois Maisons à Nancy, l’opportunité se présente avec l’ancienne boutique de souvenirs de la Grand rue. En location et dix mille euros de travaux plus tard, «La Boutique par Lettreshop» devient une réalité. Reste à faire tourner la machine. «La prise de risque est présente mais elle est maîtrisée. Nous nous donnons une année pour voir si le concept fonctionne réellement.» Le concept ? Pas vraiment une boutique de souvenirs genre fourre-tout made in China. Ici, le cadeau souvenir se veut tout simplement revisité grâce à la maîtrise et la technicité des pilotes du lieu et une grosse part est laissée aux objets et dispositifs de décoration intérieure et extérieure. Le tout agrémenté par la présence bien visible d’un atelier de conception avec les technologies dernier cri. «Nous avons souhaité que le client voit comment nous travaillons, comment sont élaborés les produits. Naturellement, tout n’est pas réalisé ici dans la boutique. Nous avons la force de frappe de notre atelier d’Essey-lès-Nancy.» L’aventure ne fait que commencer et l’avenir annoncé avec la transformation totale de ce cœur de la vieille ville nancéienne avec le vaste projet de développement du musée lorrain pourrait bien se révéler positif pour le couple de Vivar et leur équipe. C’est tout le mal qu’on leur souhaite.