Les Confitures de la Hoube : Pour faire saliver les papilles !

C’est au sein de la petite commune de Saint-Jean-Kourtzerode que Sabine Muller, la propriétaire des lieux, a décidé d’implanter son entreprise. En activité depuis plus de 4 ans, Les confitures de la Hoube propose des délices irrésistibles préparés à l’ancienne. L’histoire de l’enseigne a vu le jour quand la fondatrice a opté pour une reconversion […]

363
Sabine Muller prépare des confitures d’antan et de demain.

C’est au sein de la petite commune de Saint-Jean-Kourtzerode que Sabine Muller, la propriétaire des lieux, a décidé d’implanter son entreprise. En activité depuis plus de 4 ans, Les confitures de la Hoube propose des délices irrésistibles préparés à l’ancienne.

L’histoire de l’enseigne a vu le jour quand la fondatrice a opté pour une reconversion professionnelle. «J’ai démarré ma carrière en tant que secrétaire de direction dans le domaine du transport et du bâtiment» se souvient la responsable avant de poursuivre : «J’ai toujours rêvé de travailler à mon propre compte, raison pour laquelle j’ai créé ma confiturerie en 2014». Aujourd’hui, elle organise des visites de groupe d’une durée d’une heure où les participants peuvent suivre le processus de fabrication et déguster les préparations.

«Laissez-vous surprendre par mes recettes originales !» 

Pour se distinguer des concurrents, l’artisane met à la disposition de sa clientèle un large choix de confitures traditionnelles, confitures spéciales, gelées ainsi que des pâtes à tartiner. Elle accorde une grande importance à l’origine des fruits qu’elle utilise et propose des confitures 100 % naturelles. Sabine Muller adopte une production artisanale en utilisant des chaudrons en cuivre. En outre, les clients ont la possibilité de voir la confiturière travailler moyennant une baie vitrée qui s’ouvre sur le laboratoire et peuvent déguster simultanément les différentes saveurs proposées par la boutique grâce à une table de dégustation gratuite. L’entrepreneure compte par ailleurs doubler la surface de son atelier et acquérir de nouvelles machines.