Une SEMOP bientôt à flot

Le Syndicat mixte ouvert (SMO), piloté par VNF (Voies navigables de France) et la Région Grand Est, des ports lorrains de la Moselle canalisée vient de lancer un Avis d’appel public à la concurrence (AAPC) en vue de constituer une Semop (Société d’économique mixte à opération unique) chargée d’exploiter et développer cet ensemble portuaire. Une […]

260
crédit : VNF Une Société d’économie mixte à opération unique devrait voir le jour pour exploiter et développer les ports lorrains. L’appel d’offres vient d’être lancé.

Le Syndicat mixte ouvert (SMO), piloté par VNF (Voies navigables de France) et la Région Grand Est, des ports lorrains de la Moselle canalisée vient de lancer un Avis d’appel public à la concurrence (AAPC) en vue de constituer une Semop (Société d’économique mixte à opération unique) chargée d’exploiter et développer cet ensemble portuaire.

Une Semop en vue pour les ports lorrains ! Le Syndicat mixte ouvert, entité créée en septembre dernier par VNF et la Région Grand Est suite à la fin des contrats de concession des quatre ports publics de la Moselle canalisée (Nancy-Frouard, Nouveau Port de Metz, Metz Mazerolle et Thionville-Illange), vient de lancer un AAPC (Avis d’appel public à la concurrence), en vue de sa constitution. «Nous avons pour ambition d’être proches des intérêts des acteurs locaux en matière de développement économique afin de mobiliser l’ensemble des territoires autour d’un projet permettant d’inscrire les ports au cœur des dynamiques locales et de mettre en place un partenariat gagnant-gagnant entre le public et le privé au travers de la création de cette Semop», assure-t-on chez VNF.

Neuf sites au total

Cette future société sera chargée d’exploiter et de développer l’ensemble portuaire (composé des quatre ports publics et de cinq autres sites existants sur la Moselle à Toul, Belleville, Maxéville, Cattenom et Koenigsmacker). Le tout dans le cadre d’une délégation de service public. «La Semop est une nouvelle formation de société d’économie mixte. Elle permet d’enrichir la gamme des entreprises publiques locales en construisant une association capitalistique maîtrisée entre collectivités territoriales et opérateurs économiques privés.» L’AAPC est disponible sur la plateforme des achats de l’État (www.marches-publics.gouv.fr). Les dossiers de candidature sont à déposer au plus tard le 31 mai prochain sur cette même plateforme.