France Marquage Concept imprime son développement

Aux commandes de France Marquage Concept depuis un peu plus de deux ans, depuis le rachat du fonds de commerce à ses parents, Damien Hazotte installe petit à petit sa stratégie de développement.

Un nouveau site internet, une boutique en ligne opérationnelle dans le courant de l’été, investissement dans une nouvelle machine d’impression directe sur textile. Depuis le rachat du fonds de commerce à ses parents il y a un peu plus de deux ans, Damien Hazotte, le pilote de France Marquage Concept à Dommartin-lès-Toul imprime sa marque dans un marché de la communication par l’objet publicitaire accrocheur et en mouvement perpétuel. Impressions en direct le 6 juin prochain à l’occasion des 30 ans de l’entreprise et de la deuxième édition du Salon du support publicitaire et de ses portes ouvertes.

La machine d’impression directe sur textile (DTG-Digital to Garment- pour les puristes) a pris bonne place dans la zone ateliers du site aux côtés de ses consœurs de sérigraphie. «Cela nous permet de répondre notamment à certaines demandes directes des particuliers et pour des petites séries», assure Damien Hazotte, le pilote de France Marquage Concept (implantée au cœur du Pôle commercial Jeanne-d’Arc à Dommartin-lès-Toul). Un investissement nécessaire pour celui qui a repris il y a maintenant un peu plus de deux ans le fonds de commerce à ses parents. Si les professionnels, les entreprises, les associations et les collectivités s’affichent comme le cœur de cible et le gros de l’activité (90 %) de ce professionnel de la communication par l’objet publicitaire, «les particuliers sont naturellement un bonus indéniable et il existe un vrai marché aujourd’hui tout comme celui de la petite série.» La stratégie dans le domaine apparaît bien huilée «à l’été notre boutique en ligne sera disponible.» Nom de code : Diy shirt. Elle sera accessible, notamment, via le tout nouveau site internet (www.francemarquageconcept.fr) de la société. Une belle vitrine bien loin d’être purement virtuelle.


Du «made in Toul»…
 

«Nous avons tout élaboré en interne. Cela nous a pris un an et demi mais le résultat est là.» La vidéo présente en ouverture dit tout (ou presque) et met surtout en exergue que l’impression des différents vêtements se fait en local dans les ateliers du site. Une marque  de fabrique, un «made in Toul» que Damien Hazotte entend bien renforcer histoire de continuer à faire la différence «sur un marché très concurrencé, agressif avec l’arrivée de nouveaux acteurs l’atomisant encore un peu plus.» Le tout ponctué par une évolution constante des technologies et une mutation profonde du métier. À l’instar d’autres professionnels sérieux du secteur, Damien Hazotte assure «que l’accompagnement, le conseil sont des notions indispensables aujourd’hui histoire de faire de l’objet publicitaire un véritable acteur de la stratégie commerciale d’une entreprise.» Spécialiste à la base de l’impression sur textile ou sur tout support et travaillant à la genèse de la société qu’avec des revendeurs pour bon nombre d’objets, Damien Hazotte semble avoir bien entamé l’évolution de l’entreprise familiale. «Il y a quelques temps, mes parents m’ont dit qu’ils étaient fiers de ce que j’avais fait de leur bébé.» Un bébé à (re)découvrir le 6 juin prochain.