Sadec-Akelys abat la carte Business Operator

«Business Operator n’a qu’un simple but : simplifier la vie de l’entrepreneur», assure Céline Dargent, associée du cabinet Sadec-Akelys de Nancy.

Le cabinet d’expertise comptable Sadec-Akelys vient de lancer son offre Business Operator. Né et élaboré à Nancy, le concept entend accompagner les créateurs d’entreprise de la région Grand Est dans l’ensemble de leurs démarches.

Préparer, créer mais aussi communiquer, gérer et développer ! Le tout dans une offre packagée et proposée par un cabinet d’expertise comptable. Sadec-Akelys vient de lancer son offre globale Business Operator histoire de répondre aux attentes des créateurs d’entreprise dans l’ensemble de leurs démarches. «Bon nombre de créateurs d’entreprise sont démunis face à la diversité des démarches auxquelles ils doivent se confronter. Ils sont complètement noyés et ne savent pas à qui s’adresser pour les aider. C’est pourquoi, nous avons décidé de lancer une offre entièrement packagée», explique Céline Dargent, experte-comptable, commissaire aux comptes et associée du cabinet Sadec-Akelys de Nancy.


Écosystème entrepreneurial

«Je fais partie d’un club business et c’est là que m’est venu l’idée de développer ce concept. En fait, cela fonctionne un peu comme dans une logique de réseau, c’est mettre à disposition le bon professionnel pour la bonne demande via un interlocuteur unique.» Études de marché, formateurs, assureurs, professionnels de la communication en passant par ceux du digital et du numérique, le cabinet noue des partenariats avec les différents acteurs de l’écosystème entrepreneurial de son territoire (Sadec-Akelys est implanté dans seize villes du Grand Est et affiche près de 9 000 clients). «L’objectif est de faciliter à 100 % la vie de l’entrepreneur pour qu’il se consacre à son cœur de métier.» Même logique de sur-mesure dans l’accompagnement de la gestion comptable. «L’entrepreneur peut la faire en interne via un outil collaboratif en ligne et nous nous chargeons uniquement de ses déclarations annuelles, soit par une externalisation totale auprès de nos équipes même pour les structures exerçant des activités non commerciales.»