Alors, what else ?

Un mur de couleurs, des capsules en veux-tu en voilà et des fans présents dès le premier jour d’ouverture. L’arrivée de Nespresso à Nancy est déjà un succès. Il faut dire que les Nancéiens l’attendaient depuis bien longtemps, trop diront les addicts de la dosette. Annoncée depuis des années dans la cité ducale, la marque […]

235
Annoncée depuis des années dans la cité ducale, la marque phare du café a fini par trouver son bonheur rue des Dominicains pour en faire le temple du petit noir.

Un mur de couleurs, des capsules en veux-tu en voilà et des fans présents dès le premier jour d’ouverture. L’arrivée de Nespresso à Nancy est déjà un succès. Il faut dire que les Nancéiens l’attendaient depuis bien longtemps, trop diront les addicts de la dosette. Annoncée depuis des années dans la cité ducale, la marque phare du café a fini par trouver son bonheur rue des Dominicains pour en faire le temple du petit noir.

Les Nancéiens étaient à deux doigts de l’appeler Désiré. Georges Clooney et ses dosettes de café se sont fait attendre à Nancy. Nespresso aurait dû en principe s’implanter dans la cité ducale bien avant Metz. Or, les Messins ont été les premiers servis en 2014. «Nous avions envisagé Nancy avant Metz mais les conditions n’étaient pas réunies et le projet n’avait pas abouti» explique Hélène Coulbault, responsable communication et marketing corporate chez Nespresso. Même la municipalité, pourtant en quête de marques leader n’osait plus en parler. Malgré plusieurs propositions, notamment rue Héré, le groupe Bertrand, qui gère désormais le développement de la marque de café dans l’hexagone, s’est montré très exigeant.

Un grand cru de 70m2

Nespresso a toujours visé des emplacements de choix, en l’occurrence à Nancy, un emplacement de roi. La firme suisse, filiale de Nestlé, ne convoitait que la place Stanislas et rien d’autre, avant de changer d’avis et de jeter son dévolu sur l’ancienne boutique Somewhere, rue des Dominicains, à quelques mètres de notre bon Roi. Les locaux de 70m2 nécessitaient de gros travaux. Désormais, l’espace correspond en tout point au style d’implantation des autres boutiques. Le point de vente de la cité des ducs compte bien évidemment un espace dégustation. Les «Baristas» ou «spécialistes du café» pour Nespresso, proposent d’ailleurs un café dès que l’on passe la porte. C’est l’occasion de découvrir de nouvelles saveurs. De l’autre côté, les machines dernier cri avec leurs accessoires nous feraient presque oublier nos bonnes vieilles cafetières italiennes.

Doux et corsé à la fois

À l’intérieur, les vendeurs sont là pour nous guider. Avec élégance, Alexandre Valadares, manager de la boutique nancéienne, fait l’article. Tout comme lui, les sept autres salariés ont suivi une formation de haut vol pour se familiariser avec les produits mais surtout avec la philosophie de Nespresso. Les clients ont le choix entre une cinquantaine de références, de «grands crus» précise Alexandre. Mais les Tamuka mu Zimbabwe, Roma, Indonésie et autre Éthiopia ont bien du mal à nous faire oublier l’absence de Georges. Ni lui, ni Jean Dujardin, ni John Malkovich n’étaient présents à l’inauguration. Pourtant Nespresso y va toujours fort de café….