CAP sur le verre : La passion de l’art verrier

Étant passionnée par le travail du verre, Catherine Laurent implante son atelier à Vannes-le-Châtel, là où elle crée divers objets dédiés aux arts de la table, à la déco de la maison, les bijoux et accessoires de mode… avec une touche personnalisée. «Après une carrière de onze ans dans le domaine des assurances, je me suis […]

276
Catherine Laurent confectionne ses perles au chalumeau dans son atelier.

Étant passionnée par le travail du verre, Catherine Laurent implante son atelier à Vannes-le-Châtel, là où elle crée divers objets dédiés aux arts de la table, à la déco de la maison, les bijoux et accessoires de mode… avec une touche personnalisée.

«Après une carrière de onze ans dans le domaine des assurances, je me suis retournée vers le Centre européen de recherches et de formation aux arts verriers (Cerfav) afin d’obtenir le CAP arts et techniques du verre», se souvient-elle. Motivée par le coté créatif du métier, la beauté du matériau et sa transparence ainsi que par l’autonomie au travail, la gérante a installé son atelier en 2007 au centre du village : «Malgré les difficultés rencontrées comme les lourdeurs administratives ou le doute de me faire accepter par les autres, j’ai réussi à totalement autofinancer mon projet grâce à mes économies et à un plan d’épargne entreprise» affirme-t-elle fièrement.

Des créations personnalisées

L’activité de l’artisane consiste à créer des objets fabriqués selon la technique du fusing : «Il s’agit d’une superposition de plusieurs couches de verre plat collées à froid, pour ensuite les faire fusionner dans un four à haute température à environ 830°C » explique-t-elle. Catherine Laurent confectionne également des perles au chalumeau, ce qui lui a permis de développer une gamme de bijoux fantaisie, utilisant une matière première qui vient de Murano. Elle propose par ailleurs des stages d’initiation au métier et compte bien développer davantage sa clientèle professionnelle, composée aujourd’hui principalement de particuliers, d’associations et d’administrations. La propriétaire de «Cap sur le verre» projette d’autre part d’ouvrir un point de vente et d’animation tout en gardant la production dans son atelier, espérant ainsi participer à la dynamisation du village.