Christian Streiff : Ex-directeur de Saint-Gobain et ex-PDG de PSA

Conférencier à l’occasion de l’AG du Cabinet d’expertise comptable Cerfrance Adheo le 28 mai à Pont-à-Mousson, celui qui a dirigé Saint-Gobain PAM puis PSA a donné sa vision de la direction d’entreprise. L’occasion de faire le point sur les sujets chauds du moment. Vous avez dirigé Saint-Gobain PAM, comment appréhendez-vous la possibilité de voir entrer […]

183

Conférencier à l’occasion de l’AG du Cabinet d’expertise comptable Cerfrance Adheo le 28 mai à Pont-à-Mousson, celui qui a dirigé Saint-Gobain PAM puis PSA a donné sa vision de la direction d’entreprise. L’occasion de faire le point sur les sujets chauds du moment.

Vous avez dirigé Saint-Gobain PAM, comment appréhendez-vous la possibilité de voir entrer au capital de l’entreprise des capitaux chinois ?

Jouer la carte de l’international est indispensable pour un industriel. Il faut être vigilant sur l’arrivée de capitaux, notamment, lorsqu’ils ne sont pas européens. Quand une entreprise perd sa nationalité, il est fort à craindre qu’il y ait des pots cassés.

En tant qu’ancien PDG de PSA, que vous inspire le potentiel rapprochement entre Renault et Fiat ?

C’est étonnant et peut-être même un peu fou ! Si le groupe français accepte de parler de fusion avec le constructeur italo-américain il faut tout de même savoir ce qu’en pense son autre allié dans l’histoire, c’est-à-dire Nissan.

Votre avis sur le résultat des élections européennes ?

J’y vois beaucoup d’espoir car, malgré tout, les populismes ont naturellement percé mais ils ne sont pas en tête au niveau de l’Europe. Nous devons rester très vigilants sur le sujet. Le point positif est la mobilisation des jeunes générations, ce qui explique en partie le bon résultat des Verts et l’on peut s’en réjouir.