En toute expertise…

Expert judiciaire près la Cour d’Appel de Nancy et des juridictions administratives, Véronique Defrain est également à la tête de sa propre structure, Defrain Conseils, spécialisée dans l’évaluation de biens immobiliers de toute nature. Son entreprise, c’est son aboutissement professionnel après un parcours riche dans l’écosystème immobilier. Un aboutissement et surtout un nouveau départ. Expert ! […]

228
À la tête de Defrain Conseils spécialisée dans l’évaluation de biens immobiliers, Véronique Defrain abat également la carte d’expert judiciaire.

Expert judiciaire près la Cour d’Appel de Nancy et des juridictions administratives, Véronique Defrain est également à la tête de sa propre structure, Defrain Conseils, spécialisée dans l’évaluation de biens immobiliers de toute nature. Son entreprise, c’est son aboutissement professionnel après un parcours riche dans l’écosystème immobilier. Un aboutissement et surtout un nouveau départ.

Expert ! Le terme a bon nombre de représentations dans l’imaginaire populaire et les images d’Épinal, les stéréotypes ont la vie dure. Rigueur, compétences, analyse fine et poussée, méthode, raisonnement, démonstration raisonnée, le tout avec une pointe de mystère du genre secret de l’instruction. Véronique Defrain, expert judiciaire près la Cour d’Appel de Nancy, est spécialisée dans l’immobilier depuis 2013 (date de sa première inscription suivie d’une période probatoire de trois ans puis d’un renouvellement tous les cinq ans). Un choix, une vocation, une nécessité, un revirement professionnel ? Un peu des quatre, histoire de continuer à bâtir une carrière professionnelle. Pendant près de dix ans, la quadra a été responsable de développement chez Akerys Promotion avant d’être touchée par une vague de licenciement. «C’est simple quand j’ai commencé à rechercher un emploi après mon licenciement, mon profil n’existait plus !» Développeur immobilier version prospection d’emplacement, négociation et acquisitions foncières, montage d’opération avec une équipe conception interne et externe dans les chapitres financier, architecture, juridique, administratif, technique en passant par le marketing ou encore le commercial. «Monter les opérations, faire de la prospection terrain et être présente dans la réalité de la conception des projets, c’était mon truc, mon moteur.»


L’auto-entreprise, un levier…

Celle qui a débuté dans la Pierre en 2004, pendant un peu moins d’un an comme agent immobilier chez Laforêt Immobilier, après une maîtrise de droit notarial à la faculté de Droit de Nancy, tourne alors une page pour en écrire une nouvelle. «J’adorais mon travail, j’ai acquis et peaufiné mes compétences et je voulais passer à autre chose ! J’avais envie d’entrer dans la cour des grands.» Elle débute en auto-entreprise pendant ses premiers mois de tentative de recherche d’emploi, «l’auto-entreprise a été pour moi un vrai levier, un révélateur», assure celle qui aujourd’hui est à la tête de sa SARL unipersonnelle, Defrain Conseils. C’est un renouveau professionnel, pas encore un réel aboutissement mais cela commence réellement à y ressembler. «Les périodes d’eaux troubles», comme elle définit ses premières années délicates de début d’activité, apparaissent derrière elle. Ce renouveau passe par l’expertise judiciaire. «Je me suis dit, peut-être que mon profil peut intéresser au niveau du service public de la justice.» Elle abat cette carte, passe un DIU (Diplôme inter-universitaire) de formation à l’expertise judiciaire. Elle postule auprès de la Cour d’appel de Nancy via une demande en bonne et due forme au procureur de la République du Tribunal de Grande Instance dont elle dépend. Le processus classique s’opère avec une période probatoire de trois ans où elle est inscrite sur la liste de la Cour d’appel. Passé ce délai, l’expert est reconnu pour ses compétences, sa technicité sur ses acquis juridiques indispensables à la bonne réalisation de ses missions. Chose faite pour Véronique Defrain, reste aujourd’hui les périodes quinquennales classiques. Tous les cinq ans, l’expert doit se réinscrire et le tout est examiné par une commission d’experts et de magistrats pour statuer sur le renouvellement. «Au niveau de la justice, je ne fais que de l’expertise de biens mais j’adore le conseil.» C’est là que Véronique Defrain entend accélérer et poursuivre «la construction de son entreprise.» Le tout avec son approche de démonstration raisonnée autour de projets immobiliers de toute nature. L’ancienne développeuse est devenue experte dans cette matière. Reste à elle, non pas de le faire reconnaître, mais réellement de le faire savoir. Un autre challenge que la professionnelle entend bien relever.