Le collectif Soun pose son empreinte

L’association NB Tech, l’entreprise Otodoo et l’association Hadan, des structures installées sur le Technopôle Nancy-Brabois ont été les premières à passer dans les mains du collectif Soun et de son programme «Empreintes sensorielles». Ce trio composé d’un artiste, d’un designer, d’un scientifique est porté par l’intelligence collective au service de l’entreprise et de son image.  […]

211
Nadine Stoeltzlen, Stéphanie Boulée et David Heidelberger, le trio fondateur du collectif Soun.

L’association NB Tech, l’entreprise Otodoo et l’association Hadan, des structures installées sur le Technopôle Nancy-Brabois ont été les premières à passer dans les mains du collectif Soun et de son programme «Empreintes sensorielles». Ce trio composé d’un artiste, d’un designer, d’un scientifique est porté par l’intelligence collective au service de l’entreprise et de son image. 

«Créer l’identité d’une entreprise sous une autre forme en faisant appel à l’intelligence collective !» Le leitmotiv est affiché. Nadine Stoeltzlen, artiste sensorielle travaillant dans le design d’objet et d’espace, la créativité au sein du monde industriel, de l’enseignement et de la recherche. Stéphanie Boullée, architecte du changement et tisseuse de liens humains auprès des PME et start-up, d’associations et d’universités. David Heidelberger, artiste audiovisuel en poste à l’Institut européen du cinéma et de l’audiovisuel en cours de création de son entreprise. Le trio forme le collectif Soun. Mission : «participer au mieux vivre ensemble en proposant des solutions créatives, sensorielles et positives en lien avec les environnements de travail en favorisant les relations interpersonnelles.» Les trois compères ont mené ensemble plusieurs projets communs sur le champ de l’intelligence collective, créative et créatrice de valeur ajoutée.

Révélation en septembre

«Notre complémentarité nous a poussé à créer ce collectif pour apporter aux entreprises une nouvelle approche de leur image», assure le trio. C’est avec leur démarche «Empreintes sensorielles» ciblée sur les entreprises présentes sur le Technopôle de Nancy-Brabois qu’ils ont fait leurs armes. «Ce projet porté par l’association NB Tech, qui souhaite amplifier son action en matière de relations inter-acteurs du Technopôle vis-à-vis de l’extérieur, revient à la création de concepts artistiques originaux, sensoriels et conviviaux au sein même du Technopôle via un atelier mis à notre disposition.» D’atelier en atelier, les membres de l’association NB Tech, l’entreprise Otodoo et l’association Hadan confectionnent leurs Empreintes (une toile peinte et une production numérique) conjointement avec leurs collaborateurs. «Ce sont des moments forts de partage pour aboutir à une empreinte de l’entreprise.» Une dizaine d’entreprises du Technopôle devraient pratiquer l’exercice. Une exposition, baptisée «Révélation» de ces dix empreintes est programmée le 27 septembre prochain à l’occasion de la fête du Technopôle.