Un peu de jaune et beaucoup de vert

La quatrième édition des Rendez-vous du commerce (et aujourd’hui de l’artisanat) de la ville de Nancy s’est déroulée le 27 mai dans les locaux nancéiens de la CCI Grand Nancy Métropole Meurthe-et-Moselle. Si le fil rouge de l’après-midi était tourné sur la transition écologique des commerçants, cela a été également l’occasion de prendre connaissance des […]

397
Tendance «verte» pour la quatrième édition des Rendez-vous du commerce et de l’artisanat de Nancy le 27 mai dernier, mais pas que…

La quatrième édition des Rendez-vous du commerce (et aujourd’hui de l’artisanat) de la ville de Nancy s’est déroulée le 27 mai dans les locaux nancéiens de la CCI Grand Nancy Métropole Meurthe-et-Moselle. Si le fil rouge de l’après-midi était tourné sur la transition écologique des commerçants, cela a été également l’occasion de prendre connaissance des résultats d’une enquête de la chambre consulaire sur le réel impact du mouvement des gilets jaunes touchant le commerce nancéien.

Le mouvement des gilets jaunes a-t-il eu un impact sur le commerce de centre-ville nancéien ? Réponse : oui, mais pas forcément comme certains pouvaient l’imaginer. «On peut dire que c’est un tiers, un tiers, un tiers. Un tiers des commerçants ont vu leur activité stable, voire en progression, un autre tiers a vu son activité baisser de près de 10 % et le dernier tiers a vu son activité diminuer entre moins 10 et moins 30 %», assure Yves Schultz, responsable du Pôle Services aux entreprises de la CCI Grand Nancy Métropole Meurthe-et-Moselle avant son intervention le 27 mai dernier à l’occasion de la quatrième édition des Rendez-vous du commerce et de l’artisanat de la ville de Nancy. La chambre consulaire a mené cette enquête auprès d’un échantillon de cent commerçants nancéiens implantés prioritairement sur les rues où se sont déroulées les manifestations des gilets jaunes (secteurs de la Vieille Ville, Stanislas, Charles III et Gare-Poincaré) «Il est certain que le mouvement a eu un impact mais il semble bon de relativiser. Certains commerçants ont vu leur activité fortement impactées mais pour certains, ils étaient déjà en difficulté auparavant, le mouvement des gilets jaunes n’a fait qu’accélérer les choses.»


Transition écologique… et digitale

Une mise au point bienvenue, histoire de faire un peu tomber les idées reçues et les 10conclusions trop hâtives. Reste que les commerçants étaient venus à cette quatrième édition des Rendez-vous du commerce pour trouver des pistes à mettre en œuvre afin de développer leur activité. Cette année, la ville de Nancy, initiatrice via sa première adjointe déléguée au développement économique de ce rendez-vous, avait choisi comme fil rouge : la transition écologique. «Les commerçants sont trop souvent les oubliés des rencontres économiques, c’est pour cela que nous avons décidé en 2016 de lancer ce rendez-vous autour de thématiques qui les concernent. La transition écologique est un enjeu majeur pour le commerce et également un vecteur de croissance pour celles et ceux qui mettent en œuvre les bons concepts», assure Sylvie Petiot. Démarche éco-responsable dans la restauration, notamment avec le label Écotable présenté à l’occasion d’une table ronde sur le thème : «Commerce et transition écologique, quels enjeux et quels solutions ?»Transition écologique mais également numérique avec notamment l’intervention de Marc Vincent, le responsable du programme Google Ateliers numériques (récemment installé au cœur de la cité ducale du côté de la rue Saint-Dizier). Histoire d’encourager les initiatives, plusieurs prix ont été remis. Prix de l’artisan au Salon Bel Air. Prix du commerce indépendant pour Oscar Caroll. Prix de l’enseigne nationale pour Basilic & Co. Prix du concept novateur pour Dao Davy. Prix du concept original à la Galerie sur son 31. Grand prix du jury pour la Droguerie de la Craffe et Droguerie du marché. Une quatrième édition des Rendez-vous du commerce haute en couleur…