Vers une filière de valorisation des laines locales…

Créer une filière de valorisation des laines produites dans la Grande Région ! C’est l’objectif de DEFI-Laine, un projet de coopération européen INTERREG. Un concours transfrontalier d’innovation a été mis en place et destiné aux étudiants de la Grande Région. Les premiers prix viennent d’être remis le 24 mai à Verviers en Wallonie.  L’école HELMo Mode […]

154
Les Trophées DEFI-Laine viennent d’être remis le 24 mai à Verviers en Wallonie.

Créer une filière de valorisation des laines produites dans la Grande Région ! C’est l’objectif de DEFI-Laine, un projet de coopération européen INTERREG. Un concours transfrontalier d’innovation a été mis en place et destiné aux étudiants de la Grande Région. Les premiers prix viennent d’être remis le 24 mai à Verviers en Wallonie. 

L’école HELMo Mode de Liège dans les catégories : mode-vêtement et mode-accessoire pour sa veste en kit transformable en sac à dos et son accessoire multifonction alliant manchon russe et obi japonais (ceinture traditionnelle). Le lycée Henri Loritz de Nancy dans la catégorie design pour un matelas d’appoint repliable en boîte cubique. L’ENSGSI (École nationale supérieure en génie des systèmes et de l’innovation) de Nancy dans la catégorie innovation pour son support en feutre de laine imprimable en faire-part. Coup de cœur pour Emel Atolgan, April Tacchini et Zoé Adloff pour leur cercueil en carton et laine biodégradables.

Produits innovants

Les Trophées DEFI-Laine viennent d’être remis à Verviers en Wallonie. Objectif : «révéler tout le potentiel de la laine locale, en développant, de l’idée au prototype, des produits innovants intégrant ce matériau», explique l’Agria Grand Est, l’un des moteurs du projet DEFI-Laine. Ce projet de coopération européen INTERREG entend créer une filière pérenne de valorisation locale des laines produites dans la Grande Région. «Actuellement la laine de mouton produite en Grande Région est majoritairement exportée en Asie à bas prix, puis rachetée sous forme de produits finis. Cette matière première est devenue un coût pour les exploitations ovines et la valeur ajoutée apportée par sa transformation échappe au territoire. Face à ce constat, douze partenaires belges, français et grand-ducaux ont décidé de monter ensemble ce projet de coopération européen.» L’ouvrage est sur le métier…