Alexis en mode Grand Est

Horizon et périmètre élargis pour l’accompagnateur de porteurs de projets, Alexis. À l’occasion de son assemblée générale du 27 juin à la Maison de l’Entreprise de Maxéville, la structure a annoncé sa nouvelle dimension Grand Est entraînant à l’horizon 2021 la mise en place d’une nouvelle structure de direction. Le tout dans un climat financier, […]

226
Sylvia Collin, la déléguée générale adjointe d’Alexis, entourée de Louis-Michel Barnier son délégué général et Jacques Bachmann son président, viennent d’annoncer la dimension Grand Est de la structure d’accompagnement.

Horizon et périmètre élargis pour l’accompagnateur de porteurs de projets, Alexis. À l’occasion de son assemblée générale du 27 juin à la Maison de l’Entreprise de Maxéville, la structure a annoncé sa nouvelle dimension Grand Est entraînant à l’horizon 2021 la mise en place d’une nouvelle structure de direction. Le tout dans un climat financier, en matière de subventions, toujours aussi délicat.  

1 308 projets accueillis (soit + 8,6 %). 1 151 projets accompagnés (soit + 23,6 %). 224 entreprises suivies. 185 créations. 255 emplois créés. 362 emplois consolidés. Voilà pour les chiffres 2018 de l’accompagnateur de porteurs de projets Alexis divulgués à l’occasion de son AG le 27 juin. Des bons chiffres dans un climat toujours aussi flou, «même si les choses apparaissent un peu plus claires nous devons rester vigilants» comme l’assure Jacques Bachmann, le président d’Alexis, en matière de subventions et de soutien financier régional. L’info était presque ailleurs ! L’accompagnateur affiche aujourd’hui une dimension régionale Grand Est, rendue notamment possible depuis le lancement d’une expérimentation avec la Région sur l’accompagnement des licenciés économiques de la région.


Nouvelle structure de direction

«Cela a permis de nous donner cette légitimité régionale», assure Louis-Michel Barnier, le délégué général d’Alexis. Conséquence directe : les actions, dispositifs et programmes à l’image des Pôles entrepreneuriaux (tiers lieu multipartenariale au service des territoires), des commerces à l’essai ou encore de la couveuse d’entreprise Pacelor, pourraient être déclinés à l’échelle du Grand Est. «Pour le moment, nous n’avons pas les moyens ni l’équipe pour couvrir instantanément l’ensemble du territoire régional. Dans un premier temps, nous apporterons des réponses ponctuelles et locales», explique Jacques Bachmann. Reste que cette nouvelle dimension va entraîner une évolution de l’équipe managériale avec une nouvelle structure de direction. Louis-Michel Barnier accompagnera cette transition jusqu’à la mi-2021 (où il fera valoir ses droits à la retraite) où il devrait passer le flambeau à Sylvia Collin, l’actuelle déléguée générale adjointe d’Alexis.