Bertolani & Fils : 80 ans d’empreinte familiale

80 ans pour l’entreprise générale de peinture Bertolani & Fils et de nouvelles couches de développement dans un marché du second œuvre de plus en plus agressif et mouvant ! La société basée dans la zone d’activités d’Heillecourt du côté de l’allée des Prunus, pilotée aujourd’hui par Aurore Bertolani, arrière-petite-fille du créateur de l’entreprise Ange […]

838
Crédit : Agence Lorents Aurore Bertolani et son père Philippe à l’occasion des 80 ans de l’entreprise familiale, le 21 juin, à l’Abbaye des Prémontrés de Pont-à-Mousson.

80 ans pour l’entreprise générale de peinture Bertolani & Fils et de nouvelles couches de développement dans un marché du second œuvre de plus en plus agressif et mouvant ! La société basée dans la zone d’activités d’Heillecourt du côté de l’allée des Prunus, pilotée aujourd’hui par Aurore Bertolani, arrière-petite-fille du créateur de l’entreprise Ange Bertolani en 1939, entend continuer sa marche en avant en affichant ses spécificités et compétences plus que reconnues aujourd’hui dans tous les corps d’état architecturaux secondaires.

«Le Bâtiment, c’est mon ADN ! Sur un chantier, je suis chez moi dans mon élément. Depuis l’âge de douze ans, je savais que je voulais être dans ce milieu !» Les rêves de gosse se réalisent, parfois ! Après plus de dix ans comme ingénieur chez Bouygues Construction, Aurore Bertolani est aux commandes aujourd’hui de l’entreprise familiale Bertolani & Fils cédée depuis le début de l’année par son père Philippe après une période de transmission adaptée, pensée et raisonnée. «Mon père est un grand entrepreneur et un véritable chef d’entreprise, ce qui ne va pas forcément de pair chez d’autres personnes ! C’est lui qui a donné une nouvelle impulsion à l’entreprise au bon moment», assure la pilote de la société épaulée par son époux Jérémy Dubois, directeur de production de cette entreprise générale de peinture basée sur la zone d’activités  d’Heillecourt. Un CA affichant les 14 millions d’euros et des équipes de près de 170 collaborateurs (dont une trentaine d’encadrants) avec des chantiers un peu partout dans l’Hexagone et à l’international. «40 % de notre activité se réalise dans le secteur de l’hôtellerie et ensuite dans la grande distribution et les différents établissements professionnels», précise Jérémy Dubois. Une assise certaine dans l’univers de la construction, fruit d’un développement réfléchi et calculé.

 Diversification pour continuer

Une histoire humaine et familiale débutée en 1939 où Ange Bertolani fonde son entreprise individuelle spécialisée dans la peinture. Vingt ans plus tard, son fils Antoine reprend le flambeau et élargit son champ d’activités avec la peinture industrielle. À son décès en 1979, son fils Philippe reprend la direction de l’entreprise familiale. «C’est là que l’on commence à se développer à l’international, selon les opportunités», assure celui qui est un des fervents défenseurs des professionnels de peinture dans le bâtiment notamment lors de sa présidence de l’UPPF (la fédération nationale des entreprises de peinture de la FFB). Des filiales sont créées en Grande-Bretagne, au Luxembourg, en Slovaquie ou encore en Roumanie. «Si notre entreprise a su un moment donné s’externaliser, nous avons toujours aspiré à ce qu’elle reste dans le patrimoine familial.» Un esprit de famille indéniable, ancré, palpable comme à l’occasion de la célébration de ces 80 ans le 21 juin à l’Abbaye des Prémontrés. Au fil des années, l’entreprise a dû s’adapter au paysage mouvant et au marché agressif du second œuvre. Depuis une dizaine d’années, le professionnel de la peinture s’est diversifié pour offrir la palette complète version second œuvre (plâtrerie et faux plafonds, revêtements de sol, carrelage, faïence, parquet, moquette, PVC). «Cette diversification était une obligation tout simplement pour continuer à survivre», assure Philippe Bertolani. Ce choix adapté et stratégique permet aujourd’hui à l’entreprise familiale d’envisager l’avenir avec une certaine sérénité. L’aventure continue…