Fatima Hammami : Gérante d’entreprise

Voilà 6 ans, quand Fatima Hammami lançait son entreprise de cosmétiques issus de l’agriculture biologique, beaucoup étaient sceptiques. Aujourd’hui, «Vivre Bio Naturel» a le vent en poupe et s’offre de belles perspectives, même hors de nos frontières. Le fruit d’un engagement de tous les instants de sa fondatrice et gérante. Des cosmétiques bio, cela signifie […]

180

Voilà 6 ans, quand Fatima Hammami lançait son entreprise de cosmétiques issus de l’agriculture biologique, beaucoup étaient sceptiques. Aujourd’hui, «Vivre Bio Naturel» a le vent en poupe et s’offre de belles perspectives, même hors de nos frontières. Le fruit d’un engagement de tous les instants de sa fondatrice et gérante.

Des cosmétiques bio, cela signifie quoi ?

Une éthique de fabrication d’abord : 100 % artisanale et 100 % locale. On se situe au cœur des circuits courts, du bien-être. Cela répond à une prise de conscience de plus en plus importante du consommateur en recherche de qualité et de sens, comme le zéro déchet par exemple. On parle ici d’éco-responsabilité, de consommation raisonnée. Cela s’applique aux produits de beauté, à la cosmétique.

Comment se dessine votre clientèle ?

Au début, il s’agissait plutôt de femmes urbaines âgées de 45 ans environ, sensibilisées à la cause environnementale. Ces derniers mois, je vois arriver une clientèle plus jeune, centrée sur une nouvelle façon de consommer, posant beaucoup de questions sur les produits, leur composition, leur provenance et intégrant le principe du commerce équitable.

Les projets de votre entreprise ?

Continuer à concevoir des produits dont les matières premières et le conditionnement sont biodégradables ou recyclables, comme récemment des gels exfoliant et hydratant. Une  ambassadrice développe ma marque en Grand Est. Étendre mon réseau de diffuseurs dans les supermarchés bio. Également, j’ai noué un accord avec une plateforme de Hong Kong et des contacts avec les États-Unis et la région parisienne. Le made in France local est recherché.