Quand Goupil croise Dark Vador

Depuis maintenant deux mois, la Forêt de Goupil dans le Parc de Loisirs de la forêt de Haye près de Nancy propose une nouvelle activité : le laser game. Un nouveau jeu, ouvert à tous, à condition toutefois d’être bien équipé pour partir en quête d’ennemis ô combien redoutables. Paul et Romain et leurs parents Élodie […]

135
Il n’y a pas d’âge pour s’amuser !

Depuis maintenant deux mois, la Forêt de Goupil dans le Parc de Loisirs de la forêt de Haye près de Nancy propose une nouvelle activité : le laser game. Un nouveau jeu, ouvert à tous, à condition toutefois d’être bien équipé pour partir en quête d’ennemis ô combien redoutables.

Paul et Romain et leurs parents Élodie et Julien ont l’air un peu perdu. La famille, originaire du toulois a profité des vacances pour venir tester la toute nouvelle activité de la Forêt de Goupil. S’ils connaissent bien le Parc de Loisirs, pour y être venus souvent depuis que les enfants sont petits, Élodie et Julien n’étaient pas forcément très chauds pour jouer au laser game. «C’est vraiment pour faire plaisir aux garçons car cela n’est pas vraiment notre truc» expliquent-ils d’une même voix. Les bambins en revanche ont déjà leur gilet électronique sur le dos et l’arme laser dans les mains, prêts à en découdre. Les parents eux traînent encore des pieds…

Jeux de guerre

Pour les novices, le principe est simple. Les participants, immergés dans des décors futuristes, doivent combattre une vague d’ennemis en évitant bien évidemment de se faire toucher. À Velaine-en-Haye, les joueurs évoluent dans un labyrinthe de 400 mètres carrés. Ils peuvent se battre en solo ou en équipe, contre des «raptor», adversaires solitaires, réputés pour leur vitesse ou contre des «lapins», autrement dit, des bleus inexpérimentés, en évitant de croiser la «tourelle», le sniper qui tire sur tout ce qui bouge…Vous l’aurez compris. Les adeptes ont leur propre vocabulaire, comme pour prolonger la partie à l’extérieur alors qu’à l’intérieur, ils évoluent dans des espaces au décor futuriste, dans le noir complet à peine atténué par des lumières laser et des lumières noires. À cela s’ajoute de nombreux obstacles et une musique rythmée qui nous assurent une brusque montée d’adrénaline. Bref, tout ce qu’il faut pour nous faire basculer dans un autre monde où le seul objectif est de sauver sa peau.

Une nouvelle activité complémentaire

Les gérants de la Forêt de Goupil sont en permanence en quête de nouvelle activité pour enrichir leur offre. Après la Forêt de Goupil pour les tout-petits, le minigolf et le Jumpil et ses trampolines, ils souhaitaient trouver un concept plutôt destiné aux adolescents et aux adultes. «Nous voulions en fait, que les parents puissent s’amuser eux aussi, pendant que leurs enfants étaient chez Goupil» souligne Brigitte Mege, gérante. Le projet a demandé des mois de travaux. La réalisation a demandé des soins particuliers. «Nous avons eu de gros travaux de peinture. Le décor contribue aussi à la renommée du laser game» ajoute-t-elle. Le pari est visiblement réussi… Élodie et Julien ressortent enchantés de leur partie. Mais ils refusent de donner le nom des gagnants. À voir le sourire des enfants, ils sembleraient que la force ait été avec eux !