Hélène Drouot parie sur l’authentique

Durant près de deux décennies, la Mosellane Hélène Drouot a mené une carrière linéaire et cartésienne d’informaticienne. Jusqu’à ce jour de 2015 où elle a basculé vers un autre  dessein, donnant corps à son imagination. Elle est aujourd’hui créatrice de mobilier en bois brut, exprimant son goût de l’esthétique des choses. Le tout patiné d’un […]

Hélène Drouot favorise les circuits courts.

Durant près de deux décennies, la Mosellane Hélène Drouot a mené une carrière linéaire et cartésienne d’informaticienne. Jusqu’à ce jour de 2015 où elle a basculé vers un autre  dessein, donnant corps à son imagination. Elle est aujourd’hui créatrice de mobilier en bois brut, exprimant son goût de l’esthétique des choses. Le tout patiné d’un engagement écologique avéré. Elle entend convaincre le monde de l’entreprise de sa démarche.

Le nouveau site web de l’entreprise Bucheron d’Art est stylé, accueillant le visiteur avec un fond de bois chaleureux. Il sied à merveille à Hélène Drouot, la gérante aux racines nancéiennes, épousant là sa personnalité. Parcours peu banal pour cette Lorraine de cœur. Enjouée, sans fard et sans filtre, elle exprime tout son bonheur du virage pris voilà quatre ans. Retour aux origines d’une passion : «Depuis enfant, je suis intéressée par la couture, le bricolage, la déco… Tout ce qui se conçoit avec les mains. Un héritage familial. Adolescente, je cousais mes vêtements et j’aidais mon père dans les travaux de la maison.» Son cursus et sa trajectoire professionnelle la mènent à un poste d’ingénieure dans l’informatique. Durant 17 ans, elle travaille au  Luxembourg. L’envie d’autres horizons ? La quête d’un absolu ? La volonté de voler de ses propres ailes ? Tout cela à la fois, sans doute, à l’heure de la révélation : «Mon compagnon allait jeter du bois dans le poêle. J’ai été attirée par la forme d’une bûche. J’ai trouvé cela beau et y ai vu un élément décoratif.» Germe alors l’idée d’une reconversion : créer du mobilier et des objets en bois brut.

Le label So Fensch

Hélène Drouot fait ses premières réalisations pour ses proches et amis. Avant de franchir le pas. La couveuse Pacelor la prend sous son aile pour donner l’envol à son projet. Ainsi est né Bûcheron d’Art. Hélène Drouot résume sa démarche : «J’allie mon côté créatrice à la rigueur de mon ancien métier d’informaticienne, en réalisant des plans 3D.» Elle cible les particuliers bien sûr, mais également les entreprises. Halls d’hôtels, salles de restauration, espaces d’accueil et d’attente peuvent bénéficier de ce cachet décoratif original. Hélène Drouot précise : «Je ne coupe pas des arbres, je récupère le bois. Mes créations en chêne et en hêtre sont issues de forêts locales gérées durablement. Je privilégie les circuits courts afin de réduire l’empreinte écologique. Mon concept : faire rimer utilité avec beauté et garder la noblesse du chêne.» Esprit fécond, hyper attentive à son environnement, observatrice de tous les instants, Hélène Drouot a déjà un catalogue fourni : lampe de table, table de salle à manger, tabouret de bar, bout de canapé, porte-manteau, table avec barbecue intégré, chevet, lampadaire… Enthousiaste, elle l’affirme : «Tout est possible, je ne veux pas me donner de limites.» Bucheron d’Art a décroché le label So Fensch, mettant en valeur des produits fabriqués ou transformés dans la Vallée de Fensch. Dans son itinéraire, Hélène Drouot a su dépasser les clichés, les normes : «Quand je dis, je suis bûcheronne, parfois il y a un temps d’arrêt.» Elle en sourit, tout attachée à la minutie et à la passion de son beau métier. Son  atelier florangeois ? Son havre de paix.