«Je suis Métropole full time…»

Métropole du Grand Nancy le 3 septembre.  Sur les gros dossiers sur les rails à l’image du tramway ou encore du nouveau réseau de transports en commun, l’élu métropolitain ne «lâchera rien jusqu’au bout» tout en préparant la suite, la sienne et celle de ce territoire où il officie depuis un demi-siècle de vie publique. […]

61
André Rossinot vient de tenir sa dernière conférence de presse de rentrée en tant que président de la Métropole du Grand Nancy.

Métropole du Grand Nancy le 3 septembre.  Sur les gros dossiers sur les rails à l’image du tramway ou encore du nouveau réseau de transports en commun, l’élu métropolitain ne «lâchera rien jusqu’au bout» tout en préparant la suite, la sienne et celle de ce territoire où il officie depuis un demi-siècle de vie publique.

«On ne va pas stopper la vie de la Métropole parce qu’il y a bientôt des élections.» André Rossinot, le président de la Métropole du Grand Nancy ne «lâchera rien jusqu’au dernier moment», comme il l’a assuré le 3 septembre dernier sur les hauteurs de Malzéville à l’aéroclub Marie-Marvingt où il a tenu sa dernière conférence de presse de rentrée en tant que président de la Métropole du Grand Nancy. Pas un scoop, l’élu métropolitain (80 ans depuis mai dernier) affichant cinquante ans de vie publique au compteur passera la main l’an prochain et pas avant. Nouveau réseau de transports, futur nouveau tramway «dont l’enquête publique est en cours», le projet métropolitain en marche «que nous avons présenté l’an passé et qui demeure toujours d’actualité même si la bataille entre les hommes va être rude», en passant par le futur Grenelle des mobilités programmé par la Région Grand Est, «je suis Métropole full time et la rentrée est exigeante pour notre territoire.»

Organisation économique

Le tout avec le maître mot plus qu’affiché aujourd’hui : celui d’interaction, sous-entendu des hommes et des territoires. «Ce qui compte pour l’avenir c’est l’intercommunalité ! L’important, c’est le fonctionnement des territoires.» Ce bon fonctionnement passe par une adaptation face au changement. Exemple typique : l’écosystème économique. «Des travaux vont être menés avec la CCI, les intercommunalités en lien avec la Région Grand Est pour adapter l’organisation économique des territoires.» Un dossier qu’André Rossinot entend mener à bien en ficelant les choses avant la fin de son dernier mandat. L’après ? Il viendra bien assez vite et les sollicitations ne devraient pas manquer. À côté des dernières cartouches qu’il va tirer comme président de la Métropole du Grand Nancy sur les dossiers du moment et futurs, André Rossinot prépare un ouvrage (qui devrait paraître au début de l’année prochaine) sur son thème fétiche de la République des territoires sous l’angle «d’osons faire République.» Un ouvrage que les futurs candidats aux élections municipales auront encore le temps de parcourir, cela peut servir…