Les réseaux virtuels professionnels tissent leur toile

Développer sa notoriété, trouver de nouveaux clients, recruter… Lors de ces opérations cruciales, impossible aujourd’hui de ne pas passer par les réseaux sociaux. Dans ce labyrinthe de la communication virtuelle, le jeu de piste pour trouver la bonne voie, celle de l’efficacité, est parfois ardue. Une chose est certaine : pour le dirigeant, cette nouvelle forme […]

91

Développer sa notoriété, trouver de nouveaux clients, recruter… Lors de ces opérations cruciales, impossible aujourd’hui de ne pas passer par les réseaux sociaux. Dans ce labyrinthe de la communication virtuelle, le jeu de piste pour trouver la bonne voie, celle de l’efficacité, est parfois ardue. Une chose est certaine : pour le dirigeant, cette nouvelle forme de communication devient incontournable.

Avant de se lancer sur les réseaux sociaux, une entreprise devra en amont bien réfléchir et définir sa stratégie digitale pour obtenir un réel retour sur investissement. Exactement comme une étude de marché ou une campagne publicitaire ciblée, cela ne s’improvise pas. L’évolution rapide du web ces dernières années a contraint les entreprises à s’adapter. Si l’accès à l’information a radicalement changé, un autre paramètre entre en ligne de compte : les habitudes des consommateurs évoluent rapidement. Ils sont plus réactifs, plus prompts à se renseigner sur internet. Nous sommes passés du Web 1.0, où les internautes demeuraient des spectateurs, au Web 2.0, où l’interaction s’impose. En 2019, chaque commentaire, chaque notation peut avoir un impact sur une activité. Impératif pour le dirigeant : soigner le dialogue afin de refléter l’image qu’il souhaite donner de sa société. Optimiser son site internet pour un meilleur référencement sur les moteurs de recherche devient prioritaire. Les mots clés sont scrutés avec la plus grande attention. Les appareils mobiles pèsent actuellement 10 % du trafic web. Ce chiffre entraîne une hausse du «responsive design». Soit une nouvelle manière de concevoir les sites internet afin de donner la possibilité à l’utilisateur d’accéder au site à partir d’une tablette, d’un ordinateur, d’un Smartphone. En termes de Webmarketing, un buzz internet a des retombées considérables et la viralité du web permet de faire parler de soi facilement et rapidement. On fait connaître ses produits, son parcours et ses réalisations en peu de clics.

Complémentaire du réseau classique

Une toile relationnelle se construit patiemment au sein d’un réseau classique, au gré des rencontres et rendez-vous répartis dans le calendrier. Sur le web, le réseau voit sa puissance se décupler. Toujours plus vite et toujours plus loin : c’est la règle du monde virtuel. On peut développer une base de données de contacts via les réseaux sociaux professionnels tels Viadeo ou Linkedin. Cela permet de fidéliser le client et de le valoriser. À savoir : 90 % des internautes se contentent de lire et consommer du contenu. 9 % interagissent sur ce contenu et 1 % créent du contenu. Objectif du web-dirigeant : faire partie de ces 1 % pour se démarquer. Les réseaux sociaux amènent les entreprises à faire des campagnes plus visuelles. Le contenu passe par le multimédia : vidéos, photos, infographies, films, diapositives. Dans le domaine professionnel, on retrouve des réseaux sociaux dédiés. Linkedin et Viadeo, mais aussi, Slideshare, Pinterest, Instagram, Scoop.it. Pour surveiller sa e-réputation, pour suivre l’activité de ses concurrents, il est désormais indispensable de mettre en place des systèmes de veille. Pour cela, il faut définir ce que l’on va surveiller, le convertir en mots clés, délimiter sources et moteurs de recherche. Maintenant, la relation humaine est précieuse, nouée et fructifiée au sein d’un groupe, elle ne disparaîtra pas. Le réseau d’entreprise transposé au web en est un facteur complémentaire.

Médias sociaux et entreprises

Selon le rapport annuel d’Hootsuite, cinq médias sociaux sont particulièrement utilisées par les entreprises en France. 91 % d’entre-elles ont recours à Facebook, pour la publicité particulièrement. 83 % sont sur Twitter, essentiellement pour échanger directement avec leurs prospects et clients. 77 % vont sur Linkedin, pour trouver des clients et se former. En vogue également, Youtube, passage incontournable pour le format vidéo, et Instagram, réseau social où les utilisateurs sont les plus actifs.