L’Adie en guerre contre les idées reçues

L’entrepreneuriat n’est pas réservé à la génération Y ! C’est le message que l’Adie (Association pour le droit à l’initiative économique) entend faire passer à l’occasion de la troisième édition de sa semaine contre les gâchis des talents. Du 7 au 11 octobre, elle organise plus de 200 événements dans l’Hexagone (programme sur le site : https://www.adie.org/). […]

L’entrepreneuriat n’est pas réservé à la génération Y ! C’est le message que l’Adie (Association pour le droit à l’initiative économique) entend faire passer à l’occasion de la troisième édition de sa semaine contre les gâchis des talents. Du 7 au 11 octobre, elle organise plus de 200 événements dans l’Hexagone (programme sur le site : https://www.adie.org/). «Les Français pensent encore que pour créer sa boîte, il vaut mieux être un homme, diplômé, âgé de plus de 25 ans et de moins 50 ans… nous avons déclaré la guerre aux idées reçues», assure l’Adie. En ligne de mire : les plus de 45 ans qui voient leur employabilité décliner. Les résultats d’une enquête sur les candidats à la création d’entreprise de plus de 45 ans seront divulgués à l’occasion de cette semaine de mobilisation.