Sydeme sous la charité des banques

Avec un déficit de 21 M€ et une dette qui s’élève à 66 M€, le Syndicat des déchets ménagers de Moselle-Est (Sydeme) s’oriente vers les établissements de crédit pour assurer sa solvabilité. La résorption de l’endettement repose sur la décision des banquiers de financer ou pas l’agglomération mosellane. Roland Roth, président directeur de la structure, […]

153

Avec un déficit de 21 M€ et une dette qui s’élève à 66 M€, le Syndicat des déchets ménagers de Moselle-Est (Sydeme) s’oriente vers les établissements de crédit pour assurer sa solvabilité. La résorption de l’endettement repose sur la décision des banquiers de financer ou pas l’agglomération mosellane. Roland Roth, président directeur de la structure, veut recentrer l’activité en mettant fin au financement des sociétés privées regroupées dans le portefeuille du groupe. L’étape qui suit consisterait à céder Sydeme Développement qui traverse -elle aussi- une mauvaise passe. Les charges à supporter telles que celles pour les véhicules, les téléphones ou les coûts de maintenance devraient également être réduites, tandis que le matériel de traitement des ordures devrait être mutualisé avec Metz et Thionville. Ces opérations permettront d’économiser 1 080 000 € selon les prévisions du dirigeant. Ce dernier, propose par ailleurs de privilégier la location au détriment du bail d’une part, et de céder des actifs comme le quai de transfert et la forêt de Guensbach d’autre part.

Douâae kamal Idrissi