Guillaume Voignier : Président des DCF Nancy

L’an prochain le mouvement des DCF (Dirigeants commerciaux de France) fête ses 90 ans. L’image du dirigeant commercial a changé et s’adapte aux mouvances sociétales. Ce réseau se mue peu à peu en une communauté de managers et d’entrepreneurs de la fonction commerciale. À la section nancéienne, la machine apparaît plus qu’en marche. Votre mouvement […]

84

L’an prochain le mouvement des DCF (Dirigeants commerciaux de France) fête ses 90 ans. L’image du dirigeant commercial a changé et s’adapte aux mouvances sociétales. Ce réseau se mue peu à peu en une communauté de managers et d’entrepreneurs de la fonction commerciale. À la section nancéienne, la machine apparaît plus qu’en marche.

Votre mouvement fête ses 90 ans l’an prochain. Vous parlez aujourd’hui de vous afficher comme la communauté de managers et entrepreneurs de la fonction commerciale, pourquoi ?

La fonction commerciale a évolué, nous sommes aujourd’hui dans l’ère de l’intelligence commerciale au sein des entreprises. Il nous faut nous adapter à l’évolution sociétale et à notre environnement. À la section de Nancy, cette adaptation et ouverture sont présentes de façon continue.

Comment ?

Nous organisons des journées d’informations, des afterworks (à l’image de celui du 12 novembre prochain chez un caviste nancéien), des conférences mensuelles, la prochaine aura lieu le 21 novembre sur le thème : «Négociation commerciale, managériale et des affaires». À côté de nos actions envers la profession, nous souhaitons apporter une valeur ajoutée à la société.

Combien y a-t-il de membres aujourd’hui au niveau des DCF Nancy ?

Nous entendons atteindre la cinquantaine d’ici la fin de l’année. Il est nécessaire de grossir pour réellement influer sur l’écosystème.