L’école de la musique du pays de Bitche : une forte envie de réussir

Lors d’une assemblée plénière, Pascal Hauck, le président de l’académie de musique, a rassuré son équipe que leur situation financière est quasi-stable mais que des efforts supplémentaires doivent être fournis pour booster l’enseigne. La gestion de crise, il connait ! Mais pourrait-il maintenir le développement voire la survie de l’école ? Avant deux ans, la structure a […]

Lors d’une assemblée plénière, Pascal Hauck, le président de l’académie de musique, a rassuré son équipe que leur situation financière est quasi-stable mais que des efforts supplémentaires doivent être fournis pour booster l’enseigne. La gestion de crise, il connait ! Mais pourrait-il maintenir le développement voire la survie de l’école ?

Avant deux ans, la structure a connu une crise financière de taille. Les subventions accordées par le département et la communauté de communes ne suffisaient pas… Il fallait doubler les tarifs pour garantir son ouverture, en passant de 390 euros à 603 euros. Une trentaine d’étudiants ont dû abandonner leur passion car l’augmentation de 55 % n’était pas vraiment à la portée de tous les élèves.

Le conservatoire cherche à développer ses recettes en proposant de nouveaux ateliers et en élaborant des collaborations avec des établissements scolaires et d’autres de danses. Dans ce sens, il travaille déjà avec trois écoles à Bitche, Bettviller et Baerenthal.